C’est reparti pour le marché fermier

Un vendeur offrant ses plats préparés au marché de Yellowknife. Cette photo a été prise avant la pandémie.(Courtoisie Yellowknife Farmer's Market)

Un vendeur offrant ses plats préparés au marché de Yellowknife. Cette photo a été prise avant la pandémie.(Courtoisie Yellowknife Farmer's Market)

Le rendez-vous annuel des épicuriens nordiques est officiellement commencé, le marché fermier de Yellowknife ouvre ses portes au public pour une huitième saison.

Le parc Somba K’e accueillera le marché fermier tous les mardis, jusqu’au 31 aout. Bien que le Farmer’s Market arbore ses couleurs avec son nom, des artisans seront aussi présents et des spectacles sont organisés.

« L’idée principale du marché, quand il a été créé en 2013, c’était d’assurer la sécurité alimentaire pour la ville de Yellowknife, explique la vice-présidente du marché, Lise Picard. Donc en offrant des kiosques de vente aux différents jardiniers et maraichers locaux, le marché espère encourager le développement de l’agriculture locale. »

Cette idée d’autonomie alimentaire se reflète dans les divers kiosques présents à l’édition 2021. Parmi ceux-ci, McTurks qui vend des saucisses faites à la main avec de la viande biologique de l’Alberta et NWT’s Finest Fish qui se spécialise dans le poisson local, mais aussi dans la confection de confitures faites avec des baies locales comme l’amélanchier, les cerises de Virginie ou le cassis.

Pour ce qui est des fruits et légumes, l’élément central du marché de Yellowknife, plusieurs jardiniers locaux sont présents cette année, notamment l’entreprise Madeline Lake Market Garden qui se spécialise dans l’agriculture durable à petite échelle. La ferme offre, entre autres, des herbes du jardin et des sels infusés. La ferme Le Refuge vend ses produits du jardin, que ce soient des légumes, des herbes ou des baies, mais aussi des fromages à pâte molle.

« On a aussi des gens qui offrent des repas, donc on a des vendeurs qui nous offrent de la nourriture qui vient d’Afrique (My African Cuisine in YK), du poisson local (Fishy People), on a différents repas qui sont offerts », poursuit Mme Picard.

L’artisanat a aussi une place au marché de Yellowknife. Des artisans présentent leurs créations, que ce soient des bijoux, des peintures ou d’autres produits faits à la main.

Rien n’échappe à la pandémie et le marché ne fait pas exception à la règle, des mesures additionnelles sont prises pour la deuxième année. Les kiosques sont plus espacés qu’à la normale, néanmoins une quinzaine de vendeurs seront présents chaque semaine.

Mme Picard demande au public qui se rendra au marché de respecter l’éloignement physique, mais aussi de circuler une fois les achats faits.

Pour la première édition de 2021, le 8 juin, on retrouvait parmi les kiosques, une clinique de vaccination.

« Ce qui est nouveau, par rapport à l’année passée, c’est que maintenant nous sommes à nouveau capables de présenter des spectacles sur la scène du marché, alors tous les musiciens vont pouvoir faire leur performance sur la scène. Et on peut reprendre le Harverster’s Table, qui est une table de vente pour les jardiniers de la ville », ajoute Mme Picard.

Des informations supplémentaires concernant les spectacles offerts, les artisans qui seront présents et l’horaire du marché sont disponibles sur le site Internet du marché.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages