C’est l’histoire de…

16 avril 2004
0 Commentaire(s)
Chaque année, les étudiants de 4e à 9e année sont invités à présenter un pan de l’histoire de leur territoire, leur pays, ou même leur famille. Débutant d’abord en classe, la Foire du patrimoine peut même les emmener au niveau national, c’est-à-dire, pour l’édition 2004, à Montréal.

« Nous demandons aux étudiants de se concentrer sur l’histoire, le patrimoine, la culture, la tradition, leur famille, l’histoire de leur communauté et de développer ça en un format qu’ils peuvent présenter au public », explique Sean Daly, coordonnateur de la Fête Historica pour les Territoires du Nord-Ouest.

Alors qu’il y a cinq ans, une seule école de la capitale participait à cet événement, cinq écoles y prendront part cette année, en plus de quelques écoles de la région du Delta du Mackenzie. Les écoles de Yellowknife qui présenteront des candidats sont William MacDonald, Mildred Hall, Range Lake, Welledeh et Allain St-Cyr.

Dans chacune de ces écoles, les élèves participants doivent préparer une présentation sur un sujet relié à l’histoire ou au patrimoine. « Souvent, ça prend la forme d’un kiosque, mais pas toujours. Par exemple, une élève m’a parlé d’une chanson qu’elle écrivait à propos d’un événement où elle a été et qui est typiquement canadien. Elle veut faire ses recherches et écrire sur ce sujet », indique M. Daly.

Dans chaque école, des élèves ou des équipes seront choisis pour se rendre au niveau régional. Dans le cas de la région de Yellowknife, cette finale régionale aura lieu à l’école William MacDonald, la semaine prochaine, à raison d’une cinquantaine de projets par jour. « Le nombre d’élèves provenant de chaque école est calculé sur la base de la participation, donc plus tu as de participants, plus il y aura de jeunes de ton école à la régionale », explique M. Daly. Les projets francophones et bilingues seront présentés le 21 avril, de 11 h à 13 h. Le public est invité à se rendre sur place pour admirer l’œuvre de ces jeunes.

Par la suite, les projets gagnants des régionales de Yellowknife et de Inuvik se retrouveront sous forme de vidéos, à partir desquels les juges auront à choisir cinq projets qui se retrouveront à la grande finale nationale de Montréal. « Cette année, nous avons droit à cinq participants pour cinq projets. Donc, s’ils sont en équipe, ils devront choisir lequel ira représenter le projet à Montréal, au mois de juillet ».
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages