Brèves de la CSFD

15 juin 2001
0 Commentaire(s)
Dollars supplémentaires

Le ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Formation, Jake Ootes, a annoncé qu'un montant additionnel de 14 200 dollars serait disponible. « Ce montant supplémentaire pourrait être employé pour combler une position à l'école Allain St-Cyr », a indiqué le président de la commission, Jean-François Pitre.

Politiques et règlements

Un sous-comité formé de Suzette Montreuil, Jean-françois Pitre et Linda MacDonald se chargera d'entamer la révision du manuel de politiques et règlements de la commission scolaire francophone de division (CSFD).

Hay River

Le programme de français de Hay River sera désormais affilié à la CSFD et trois commissaires vont représenter la trentaine d'élèves, dont ceux participant au programme de francisation, inscrits aux cours de français langue première. Les commissaires entreront officiellement en fonction le 17 juin prochain. Le transfert des responsabilités s'effectuera cette semaine.

Expansion de l'école

« Ça presse ! », a indiqué Jean-François Pitre en faisant référence au lot adjacent à l'école francophone que la commission aimerait aménager en terrain de jeux. La ville de Yellowknife souhaite obtenir la somme de 50 000 dollars avant d'entamer une discussion. Selon une évaluation de la ville, le lot vaut plus de 100 000 dollars. La commission préférerait louer le terrain,. Avant d'installer les jeux d'une valeur de 50 000 dollars, un changement de zonage est nécessaire puisque le lot est considéré comme une zone de préservation de la nature. La commission souhaite que le lot soit aménagé rapidement afin que les enfants de l'école francophone ainsi que la population générale puissent en profiter. La commissaire Suzette Montreuil tente actuellement d'organiser une réunion avec certains conseillers de la ville pour faire avancer ce dossier.

Fonds spéciaux

Les commissaires ont approuvé le financement d'un fonds spécial de 5000 dollars, disponible pour les élèves étudiant au niveau secondaire hors des Territoires du Nord-Ouest. Ce montant servira à couvrir des frais de rapatriement dans le cas où une urgence familiale se présenterait.