Aux jardins de la musique classique 16

Le spectacle Le Ballet comique de la reine est présenté au salon Bourbon du Louvre le 15 octobre 1581.

Il dure cinq heures et demie, et il est composé d’un prologue, de quatre entrées et d’une finale, un spectacle auquel assistent autour de 10 000 personnes. Dans sa chorégraphie écrite, il constitue une puissante entrée de la danse dans le système poétique et musical en faisant partie intégrante de la composition musicale et lyrique amalgamée par le rythme.
Les origines de la danse émergent, comme celles de la musique, à l’aube de l’humanité. Le comment de ses origines peut être seulement imaginé. Il n’y a que des registres lithographiques préservés dans des cavernes préhistoriques dans lesquels des figures humaines sont dessinées en positions semblables à celles des danseurs actuels. Dans des textes en cunéiforme et des écrits hiéroglyphiques, hiératiques et de la Grèce antique, on retrouve des descriptions de la danse faisant partie des célébrations communautaires à caractère social, politique et religieux. Dans la Grèce et la Rome antiques, la danse est inspirée par les musas Uranie, Polymnie, et Terpsichore, tandis que des rites de passage des adolescents phrygiens commémorent les corybantes (neuf guerriers mythologiques armés qui initient au rythme dans le mouvement des pies). Elle fait partie des spectacles et rencontre la poésie et la musique dans la pantomime, genre de musique théâtrale transmise oralement et de laquelle restent seulement des narrations indirectes.


La transmission orale des genres de danse va continuer durant tout le Moyen ge, autant dans les danses communautaires à caractère folklorique que dans les danses de cour jusqu’à ce que Domenico da Piacenza, qui, en 1416, étant professeur de danse de cour, écrive le livre De Arte saltandi et chordas ducenti, où il expose une théorie et une analyse descriptive et normative de la danse de cour.


Cet ouvrage est défendu et expliqué par son disciple Antonio Cornazano dans son livre Libro Dell Arte des danzare, dans lequel il l’applique à la carole, au branle, au moresque et à la basse danse, entre autres, ouvrage publié en 1460, trois ans avant que Guglielmo Ebreo da Pesara (autre élève de Domenico) écrive en 1463 De pratica seu Arte tripuddii vulgare opusculum, où on retrouve la description de plus de trente basses danses et bals.


L’auteur anime Trésor de la musique classique à 21 h, les dimanches et mercredis sur CIVR 103,5 FM et Radiotaiga.com.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages