Auteur d’ici Isidore Guy Makaya dévoile ses Délires silencieux

Isidore Guy Makaya lors du lancement de son dernier recueil de poèmes, Les délires silencieux. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

Isidore Guy Makaya lors du lancement de son dernier recueil de poèmes, Les délires silencieux. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

Le 15 aout, vers 16 h 30, un petit groupe de francophones s’est formé autour d’Isidore Guy Makaya au parc Somba K’e pour un évènement rare dans la communauté : le lancement d’une œuvre littéraire en français.
Le Franco-Ténois d’origine congolaise sort son dernier ouvrage, Les délires silencieux. C’est le cinquième écrit de l’auteur et son second recueil de poésie. Il est publié par la maison d’édition qu’il a lui-même fondée, Présence francophone, créée en juillet 2017.

« Lorsque je suis arrivée aux Territoires du Nord-Ouest, je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas beaucoup de publications francophones, raconte l’auteur au micro de Radio Taïga. C’est une avenue qu’il fallait  explorer. » 
Ce tremplin pour la publication d’ouvrages en français dans le Nord et l’Ouest canadien espère, à terme, débusquer des plumes au-delà des frontières des Territoires du Nord-Ouest. « Nous sommes une présence francophone, donc j’encourage tout le monde à nous rejoindre et nous envoyer des publications », assure l’éditeur.

Titre énigmatique
Le titre de son recueil interroge. « Écrire des poèmes, c’est d’abord une expression de soi, détaille Isidore Guy Makaya. On met des gants en parlant de “délires” parce qu’on n’est pas toujours sûr que les lecteurs vont les comprendre. Je n’ai pas peur d’être jugé parce que ce sont des délires personnels. »

Ces « délires », silencieux pendant des années, se retrouvent aujourd’hui couchés sur le papier et imprimés. Et en ce jour de lancement, la lecture à haute voix de deux de ses poèmes vient contredire ce titre mystérieux : les « délires » sont désormais entendus de tous.

Poèmes retrouvés
Dans Les délires silencieux, certains poèmes étaient écrits depuis des années et sont aujourd’hui dévoilés au grand public. C’était déjà le cas dans son précédent recueil, Mémo des maux en mes mots.

Selon le poète, un poème est « comme un fruit qui a besoin de murir ». « Par exemple, il y a un poème que j’ai commencé en 1991 et que je ne publie que maintenant, souligne-t-il. Cela veut dire que pendant tout le processus, je trouvais qu’il n’était pas assez bien, pas assez mûr. »

Questions sur son parcours, sur sa vie entre les différents continents… L’auteur, dont l’écriture n’est que « passion » et « hobbie », répond avec attention aux interrogations sur sa jeunesse au Congo-Brazzaville, puis en France, en Catalogne et au Canada.

À la fin de la présentation, l’auteur a tenu à annoncer les publications prochaines d’un nouvel ouvrage d’une « jeune auteure » et, également, celle d’une pièce de théâtre : « Ça montre que ça marche, et nous sommes contents ! », s’est félicité le fondateur des éditions Présence francophone.
Pour se procurer un exemplaire des Délires silencieux , contactez directement les Éditions Présence francophone sur leur page Facebook.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561