Buskers in the Bush : Au son des roches

Face à Frame Lake, le duo Miraj, composé de Harrison Roberts (gauche) et Sami Blanco, se fond (presque) dans le décor. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

Face à Frame Lake, le duo Miraj, composé de Harrison Roberts (gauche) et Sami Blanco, se fond (presque) dans le décor. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)

Parcours semé d’artistes. Dimanche 9 aout, deuxième journée pour le festival organisé par le Northern Arts and Cultural Centre (NACC) à Yellowknife, Buskers in the Bush.
Arrivée sur le sentier pédestre, une simple table est installée. Des papiers sur lesquels sont inscrites les mesures de précautions se gonflent et s’envolent à mesure des rafales. Pas de large pancarte ou de panneau d’entrée, rien n’indique précisément la marche à suivre.
Après avoir obtenu son billet — offert à prix libre — le chemin débute aux pieds des rochers. Attention, personnes à mobilité réduite s’abstenir. Au loin, on peut entendre des voix, faiblement transportées par le vent. C’est seulement arrivé à quelques mètres, une fois l’objectif atteint, que la musique nous parvient nettement.
Miranda Currie, installée sur sa chaise pliante à carreaux, en équilibre sur la pente grise, gratte sa guitare devant un public attentif. Yves Lecuyer, pousse les aigües au milieu de la mousse, des pierres cendrées et des aiguilles de sapins.
Synthés et séquenceurs au sol, le duo électronique envoutant MIRAJ se contorsionne sur les parois de granite face au lac Frame.
Dans la nature omniprésente, le groupe Rollin’ Hitch, formé de Elbows Crooked Toes Wilson et Chris Jonah, a fait le choix de l’acoustique dans un décor de béton vieilli où les herbes se réapproprient leur droit. Les deux guitaristes blues sont encadrés par un couloir gris sale, tagué de haut en bas, passant sous la route. Un lieu adéquat pour une reprise feutrée de Neil Young.
Au cours de la marche, les découvertes s’enchainent. Tous les sens aux aguets, pressés de tomber sur le prochain spectacle. L’allure s’accélère, et le premier rassemblement de promeneurs arrêtés devient motif à questionnement.
Les sept plateaux, répartis sur les trois kilomètres environ qui séparent les deux extrémités, font corps à corps avec l’environnement. Juste dosage d’éléments.
Entre chaque scène improvisée dans ce décor naturel, les sons de guitare acoustique ou électrique s’enterrent et laissent place aux pas dérapant sur les roches.
Une expérience en plein air, que l’on aimerait voir se répéter plus souvent. La dernière journée du festival en plein air a lieu dimanche 16 aout, entre 13 h et 16 h.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561