Au rayonnement de la musique classique : Au rayonnement de la musique classique_19

Après avoir fait des études avec Christian Gottjob Neefe et avoir publié ses trois premières sonates pour piano, Ludwig Van Beethoven continue de composer dans le style que Neefe lui avait appris. Il s’intéresse aux compositions et travaux théoriques de Christian Ludwig Dressler qui était ténor à l’Opéra de la cour impériale de Vienne. Dressler nait à Greußen dans la région de la Thuringe. Il étudie la jurisprudence, la théologie et la poésie aux universités de Leipzig et de Halle, tout en apprenant la maitrise du violon et du chant. Il s’impose comme compositeur et théoricien de l’opéra séria et travaille dans plusieurs cours de la noblesse du Saint-Empire romain germanique. Il devient finalement ténor de la cour impériale à Vienne. Ludwig Van Beethoven étudie ses travaux et compose neuf variations pour clavecin à partir d’une marche que Dressler avait composée. Beethoven a onze ans lorsqu’il rencontre Jean Michel Götz, éditeur de Mannheim qui s’est rendu à Bonn pour le rencontrer et publier ses neuf variations. Cette attention lui vaut d’être employé comme organiste par l’archevêque Maximilien François Xavier d’Autriche.


Maximilien François, en plus d’être prince électeur, est grand maitre de l’Ordre Teutonique et possède une grande influence sur les politiques du Saint-Empire romain germanique. Parmi les membres de sa cour, le comte Ferdinand von Waldstein (chevalier et conseiller privé teutonique) partage ses gouts pour la musique et les arts. Il admire la maitrise musicale des changements de rythmes et d’intensités des notes de musique que Ludwig Van Beethoven interprète à l’orgue et au clavecin. Il devient son premier mécène et, en 1787, l’amène à Vienne pour assister à des concerts. Durant ce voyage, Waldstein le présente à Joseph Haydn. Beethoven aurait pu rester pour assister à la première de l’opéra Don Giovanni de Mozart, mais il doit retourner à Bonn suite au décès de sa mère. Il y reste jusqu’en 1792, période durant laquelle son père est renvoyé de la cour en raison de son alcoolisme. À partir de ce moment, Beethoven doit assurer la charge économique de sa famille.


En 1791, Haydn est de retour de Londres et il invite Beethoven à Vienne pour lui transmettre de nouvelles techniques de composition. L’année suivante, Ludwig déménage à Vienne et s’y installe avec succès comme compositeur, pianiste et organiste.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561