Fernand, épisode 2 : Assemblée extraordinaire de la FFT

05 mai 2000
0 Commentaire(s)
Lors de l'assemblée extraordinaire de la FFT, qui s'est déroulée à Yellowknife le 2 mai dernier, les membres du conseil d'administration ont élu Fernand Denault à la présidence de l'organisation. Il succède à André Légaré qui occupait cette fonction depuis mai 1999. Ce dernier a officiellement remis sa démission au début de la rencontre.

Monsieur Légaré a préféré se retirer du conseil d'administration jugeant que son nouvel emploi en tant que conseiller principal en matière de politique au sein du Secrétariat aux Affaires autochtones le mettait dans une position de conflit d'intérêt. En tant que président et porte-parole de la FFT, il se trouvait dans une situation délicate. Il devait se prononcer sur le statut constitutionnel des T.N.-O. ainsi que sur la politique linguistique du gouvernement territorial envers les francophones. Le président sortant était l'un des demandeurs dans le cadre du recours judiciaire opposant la FFT aux gouvernements territorial et fédéral. Il s'est également retiré de cette poursuite.

Quant au nouveau président, M. Fernand Denault, il a déjà une grande expérience dans le domaine communautaire. Rappelons que ce dernier a exercé la présidence de la Fédération de 1984 à 1990. Il a été promu au grade de Chevalier de l'Ordre de la Pléiade en présence de Boutros Boutros-Ghali, lors de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie qui a eu lieu à Ottawa, en juillet 1999. Ses services envers la cause francophone ont été reconnus lors de cette assemblée.

« Depuis 1978, je travaille d'un organisme à l'autre », a indiqué M. Denault, qui agit également en tant que président du Syndicat des métallos ¦uvrant avec les employés de la Con Mine. « Ce n'est pas d'hier que nous sommes impliqués [ma femme et moi] », a-t-il ajouté. Johanne Denault figure d'ailleurs parmi les membres fondateurs de l'Association franco-ténoise, ancêtre de la FFT.

« Sa longue expérience sera un atout majeur pour relever les défis que la francophonie doit affronter », a indiqué Daniel Auger, également un ancien président de la FFT. Il estime que les organisations franco-ténoises profiteront de l'expérience de M. Denault.

Monsieur Légaré a remis sa clé du local de la FFT au nouveau président. « Maintenant, tu es le vrai président. Avant tu étais le proto-président », a blagué M. Légaré en remettant la clé. Les deux hommes se sont serrés la main avant de quitter l'assemblée ensemble.

Le président démissionnaire a souligné trois événements ayant eu lieu durant son mandat : la création de la sculpture du Nord, la signature d'une nouvelle entente Canada-communautés et la visite du groupe dialogue de la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada. Le mandat de M. Denault viendra à échéance lors de l'Assemblée générale annuelle de la FFT à l'automne 2001.