Artistes… il y a de l’argent pour vous

04 juin 2004
0 Commentaire(s)
Bon an mal an, le Conseil des Arts du Canada distribue 125 millions de dollars aux artistes canadiens, ainsi qu’aux organismes qui permettent à ces artistes de se faire valoir. Cependant, c’est une bien petite portion de cet argent qui se retrouve aux Territoires du Nord-Ouest. En fait, en 2002-2003, 109 000 $ ont été distribués à 4 artistes et à six organisations ténoises. Cependant, Carole Boucher, agente de programmes au service des lettres et de l’édition du Conseil des arts voudrait voir plus de demandes provenant des TNO lors de l’évaluation des demandes pour les prochaines contributions. C’est pourquoi, celle-ci a effectué une tournée d’information à Yellowknife, Fort Smith et Fort Simpson. « Nous nous adressons aux artistes de toutes les disciplines. Il y a un programme spécifique à chaque discipline. L’information que l’on donne au départ est plutôt générale, afin de donner une idée de ce que l’on fait. Ensuite, on peut travailler avec les participants pour voir si l’on peut les aider et si l’on a un programme pour les aider », d’expliquer Mme Boucher. Par catégorie, ces disciplines sont les arts visuels (photo, peinture, sculpture et métiers d’art), les arts médiatiques (vidéo, cinéma et nouveaux médias), les lettres et l’édition, le théâtre, la danse, la musique et le bureau inter-art (formes artistiques nouvelles ou interdisciplinaires). Mais attention, même si le chiffre peut sembler impressionnant, il semble que l’enveloppe budgétaire du Conseil des arts ne soit pas si généreuse. « 125 milllions de dollars, c’est nettement insuffisant. Seulement pour les subventions attribuées aux artistes, le taux de succès est entre 20 et 25 pourcent. Pour les demandes rejetées, on ne met pas en doute la qualité du travail et on sait que les gens devraient obtenir leur subvention, mais le comité d’évaluation est obligé de dire non parce qu’ils n’ont pas l’argent » de faire valoir Mme Boucher. En fait, l’enveloppe budgétaire du Conseil provient de deux sources. Le gouvernement donne un crédit parlementaire annuel, à quoi l’on ajoute les intérêts provenant d’un fonds d’investissements créé en 1957, lors de la naissance du Conseil des arts. Les subventions accordées aux artistes ne dépassent habituellement pas les 20 000 dollars. Quant aux critères utilisés par le comité, ils sont simples, dans le cas d’une subvention accordée à un artiste, le principal est le mérite artistique. Pour ce qui est des organisations, on verra plus à la capacité de l’organisme à rejoindre un public. « Les demandes sont toujours considérées par un comité d’évaluation. Pour chaque concours, un comité est constitué de personnes du milieu. Donc, pour les écrivains, on va demander à des écrivains professionnels de siéger sur le comité », explique l’agente de programme. Pour les artistes professionnels intéressés à en savoir plus sur le sujet, Mme Boucher les invite à consulter le site Internet de l’organisme au www.conseildesarts.ca. On peut aussi communiquer au 1-800-263-5588. « Des gens sont là pour répondre aux questions et orienter les demandeurs. Il est donc facile d’entrer en contact avec nous et de recevoir l’information. Si des gens pensent qu’ils peuvent recevoir de l’aide du Conseil, c’est important qu’ils nous parlent et qu’ils nous voient. C’est la seule façon efficace de travailler avec nous et il faut l’utiliser », de conclure Carole Boucher.
Suivez-nous
Changer de ville
Aucun éditorial pour cette semaine.
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages