Collège nordique francophone : Année record, malgré la pandémie

17 décembre 2020
La directrice générale du Collège nordique francophone, Josée Clermont, accompagnée des membres du conseil d’administration : Jean-François Pitre, Angélique Ruzindana et France Benoit. Absente de la photo, Lynn Hjartarson. (Photo : Thomas Ethier)

La directrice générale du Collège nordique francophone, Josée Clermont, accompagnée des membres du conseil d’administration : Jean-François Pitre, Angélique Ruzindana et France Benoit. Absente de la photo, Lynn Hjartarson. (Photo : Thomas Ethier)

La pandémie n’aura pas freiné la croissance du Collège nordique francophone qui,
pour la première fois, a franchi le cap du million de dollars en revenus.

Durant son exercice financier 2019-2020, le Collège nordique francophone a bénéficié de revenus de 1 140 327 $. C’est ce qui a été présenté lors de l’assemblée générale de l’organisme, le 10 décembre dernier. L’atteinte d’un budget dans les six chiffres s’est traduite par le lancement de deux programmes, incluant de nouvelles assises dans l’enseignement de la langue tli?cho et de la culture dénée.

L’institution s’affaire présentement à bâtir son curriculum — incluant la création de matériel d’apprentissage — entourant l’enseignement de la langue tli?cho. Le collège a d’ailleurs reconduit son programme de mentorat avec des ainés de la nation dénée dans le cadre de ces cours de langue, une initiative lancée en 2019 en partenariat avec Emploi et Développement social Canada, qui a offert un financement de 24 500  $.

 

Au-delà du français

Jusqu’à maintenant, 27 étudiants ont bénéficié de la participation de 13 ainés des collectivités dans le cadre de leur apprentissage du tli?cho. « C’est un programme très populaire, observe la directrice générale du collège, Josée Clermont. Les étudiants inscrits aux cours de tli?cho ont automatiquement accès à ce projet de mentorat. Ils peuvent rencontrer leurs tuteurs et s’adonner à des activités traditionnelles sur le terrain, ce qui fait toute la différence dans leur parcours d’apprentissage. »

L’équipe du collège profitait également de cette assemblée générale annuelle pour le lancement officiel d’un nouvel outil unique au pays. Le manuel Rendez-vous nordiques proposera dès l’hiver 2021 une série d’exercices pour l’apprentissage du français langue seconde, intégrés à des contextes, non pas inspirés de la francophonie, mais bien des collectivités et de la culture traditionnelle des Territoires du Nord-Ouest.

Le collège a également bénéficié d’un nouveau partenariat avec Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada qui a contribué, à hauteur de 197 376 $, au lancement d’un nouveau programme de cours d’anglais — le programme LINC — offert depuis l’automne 2020 aux nouveaux arrivants.

« Nous travaillons sur plusieurs fronts pour obtenir du financement à long terme et étendre l’offre du collège avec l’aide de différents partenaires », résume Mme Clermont.

Dans une vision à plus long terme, le Collège nordique francophone travaille notamment à la création du centre d’évaluation pour les nouveaux arrivants, afin d’être en mesure de faire passer les examens nécessaires à l’obtention de la résidence permanente ou de la citoyenneté canadienne. « C’est un long processus, mais nous y sommes présentement engagés avec le GTNO », affirme Mme Clermont.

 

Pandémie : une adaptation rapide

L’institution, qui enregistrait cette année un nombre record de 306 étudiants — avec un total de 227 nouvelles inscriptions —, aura été épargnée par la pandémie et le confinement imposé au printemps 2020. Comme l’explique Josée Clermont, les cours à distance étaient déjà chose commune pour le personnel enseignant.

« Nous avions déjà le matériel et l’expertise pour poursuivre nos cours en format virtuel, indique la directrice. Notre personnel enseignant a suivi une formation pour s’assurer de parfaire leurs techniques et pouvoir offrir ces cours virtuels à temps plein, et nous avons été en mesure de reprendre les cours dans la semaine suivant l’entrée en confinement aux TNO. Nous avons été très efficaces, et nous en sommes très fiers. »

Le conseil d’administration du Collège nordique francophone demeure inchangé, les membres étant nommés jusqu’en 2022. Jean-François Pitre reste à la présidence. Il est épaulé des administrateurs France Benoît, Angélique Ruzindana et Lynn Hjartarson. Un appel à candidatures est lancé pour intégrer un cinquième membre à l’équipe.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.