COVID-19 : 86 exceptions à la règle d’auto-isolement

La Liard (route 7), l’unique lien routier entre les TNO et la Colombie-Britannique, est bloquée au nord de la frontière, depuis la fin mars. Ceux qui défient la barricade s’exposent à des amendes onéreuses. (Photo : Batiste Foisy)

La Liard (route 7), l’unique lien routier entre les TNO et la Colombie-Britannique, est bloquée au nord de la frontière, depuis la fin mars. Ceux qui défient la barricade s’exposent à des amendes onéreuses. (Photo : Batiste Foisy)

En date du 28 juillet, moment où le GTNO divulguait certaines statistiques sur l’application des règles de santé publique, 86 des 1 165 personnes alors en auto-isolement aux TNO, soit 6,5 %, effectuaient leur quarantaine en dehors des quatre centres régionaux désignés par la santé publique. Une semaine plus tôt, on dénombrait 95 telles exceptions.
Dans de rares cas, des permissions sont accordées pour motifs de compassion, comme l’explique le porte-parole de la santé publique, Mike Westwick, joint par courriel. « On parle de cas tels que des personnes mineures non accompagnées, des membres d’une famille atteints d’une maladie en phase terminale, par exemple », indique-t-il.
M. Westwick ajoute que ces permissions sont d’abord étudiées par un groupe de professionnels de la santé publique, et ce, en avisant les dirigeants des collectivités concernées des risques potentiels associés à chaque cas.
« La vaste majorité des personnes isolées en dehors des centres désignés sont des travailleurs essentiels (infirmières, médecin, travailleurs d’infrastructures, etc.) qui ont reçu une permission afin de desservir les collectivités ou des projets pour lesquels ils ont été embauchés », précise M. Westwick.
En temps normal, toute personnes ayant quitté le territoire doit, à son retour, faire leur période d’auto-isolement à Yellowknife, à Inuvik, à Hay River ou à Fort Smith.

Huit constats d’infraction
On apprenait également qu’en date du 28 juillet, huit constats d’infraction d’un montant de 1 725 $ avaient jusqu’alors été distribués depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, chacun d’entre eux étant relié aux règles d’auto-isolement ou de restriction de déplacement. Trois de ces constats d’infraction ont été remis à des non-résidents et quatre autres à des citoyens des TNO. L'origine de la huitième personne mise à l'amende n'est pas divulguée.
Depuis la mise en place des lois spéciales, les agents affectés à l’application des règles ont émis un total de 176 avertissements, verbaux et écrits.
Michael Harrison, un résident du Dehcho que l’administratrice en chef de la santé publique avait blâmé en mars, pour avoir peut-être refusé de s’isoler dans l’un des quatre centres régionaux désignés, ne fait pas partie des personnes ayant reçu une contravention. Cette enquête se poursuit, indique Mike Westwick.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561