S'abonner à Médias Ténois

150 000 $ pour la francophonie ténoise

22 février 2002
0 Commentaire(s)
Abonnement
Les projections du gouvernement territorial laissent entrevoir des surplus dans l’annexe B de l’entente entre le Canada et les T.N.-O. sur les langues autochtones et le français. Cela permettra de dégager 125 000 $ supplémentaires pour la francophonie ténoise. « À cela s’ajoute la possibilité d’obtenir un autre 25 000 dollars à la mi-mars. Ce qui fait que nous aurions un mois et demi pour dépenser 150 000 dollars », de faire savoir Daniel Lamoureux, directeur général de la Fédération Franco-TéNOise.

Ce surplus sera affecté au Programme de développement communautaire et culturel du gouvernement territorial qui, depuis 1998, verse annuellement 145 000 aux organismes de la francophonie ténoise. Le surplus de 150 000 $ a été annoncé le 11 février. « Tout le monde se met au boulot et pond des projets complémentaires. L’argent doit être dépensé avant le 31 mars », d’ajouter M. Lamoureux.

Selon le directeur général de la Fédération, la plupart des associations locales ont déposé quatre projets. Plusieurs d’entre eux portent sur différentes études, tandis que d’autres concernent des spectacles qui auront lieu avant la date butoir. « À mon avis, l’Association des parents francophones de Yellow-knife a été créative en finançant des ateliers d’art et d’artisanat qui seront dispensés aux élèves de l’école Allain St-Cyr durant la semaine culturelle qui aura lieu du 11 au 16 mars », de déclarer Daniel Lamoureux.

Ce dernier signale aussi d’autres projets qui pourront être réalisés grâce à ces montants. Par exemple, on voudrait faire venir Michel Martel de Moncton, pour donner des ateliers de sculpture sur neige, de céramique, de vitrail et de fabrication de masques. « Ces activités pourraient être offertes non seulement aux enfants, mais aussi aux parents et à la communauté », de faire savoir Daniel Lamoureux qui parle aussi d’une étude de faisabilité sur l’expansion envisagée par la Garderie Plein Soleil. « Une joujouthèque pourrait aussi être mise en œuvre », ajoute-t-il.

Du côté de Hay River, on songe à mettre sur pied un projet qui s’appelle « Les cordes du ciel », qui consisterait à donner des cours de violon et de monter un spectacle pour Noël prochain. Les membres locaux et territoriaux auront aussi droit à leur part des subventions.

La répartition des fonds serait la suivante. Les associations de Hay River et Fort Smith recevront 14 400 dollars chacune. Dans le delta du Mackenzie, on recevra 7 200 $, les différentes associations de Yellowknife auront droit à 40 800 $ et les organismes territoriaux, soit l’Aquilon, le Regroupement des parents francophones et la Fédération Franco-TéNOise, se partageraient 73 200 $.

« La répartition ne va pas au mérite du projet. Ça ne va pas non plus à la santé communautaire ou financière des associations. Ça va plutôt en fonction d’une répartition décidée lors de l’assemblée générale tenue à Fort Smith en octobre dernier. La répartition se fait de manière très démocratique et conviviale. Aux T.N.-O., on est peut-être un des seuls endroits au Canada où il n’y a pas de chicane au sein même de la communauté tant qu’à la répartition des sous », d’expliquer Daniel Lamoureux.

Les différents projets de-vaient être déposés le vendredi 15 février dernier. Une rencontre s’est tenue avec un représentant du gouvernement territorial le 18 février, Enfin, le mardi 19 février, le conseil d’administration a décidé des projets qui profiteront des 150 000 dollars annoncés.