Spectacle à Inuvik : « Autant avoir du bon temps! »

03 mars 2011
0 Commentaire(s)
(Courtoisie Geneviève Boivin - AFDM)

(Courtoisie Geneviève Boivin - AFDM)

C’est coupée du reste du monde que Tina Roy a offert un spectacle, à Inuvik.

 

C’est avec courage qu’une bonne trentaine de personnes ont fait fi des conditions météorologiques extrêmes, à Inuvik, pour se rendre au spectacle de Tina Roy, samedi dernier. Organisé dans le cadre du 10e anniversaire de l’Association des francophones du delta du Mackenzie (AFDM), le spectacle a été présenté sous forme de vins et fromages. Geneviève Boivin, l’agente de développement de l’association, s’est dite épatée du succès et de la tournure de ce spectacle qui aurait pu frôler la catastrophe!
 

Il faut dire que ce spectacle est passé à un cheveu de ne pas se produire. La fin de semaine dernière, Inuvik est disparu du monde des communications : les services de télécommunications ont été rompus en raison de conditions météorologiques extrêmes. De surcroît, c’est le transport, tant aérien que terrestre, qui menaçait de flancher à tout moment. C’est par miracle que la chanteuse franco-ontarienne, résidant à Yellowknife, est atterrie à Inuvik, vendredi dernier. L’avion de la chanteuse a été le dernier à se poser, avec un retard notable, puis aucun autre avion n’a été en mesure de quitter avant le lundi suivant. Le départ de la chanteuse avait été prévu pour le dimanche. « Elle (Tina) a vraiment vécu une expérience de l’Arctique! », lance Mme Boivin, félicitant la flexibilité de l’artiste qui à vite transformé ce contretemps en une expérience amusante!
 

« Oh my god! C’était toute une aventure! », s’exclame Tina Roy, qui ne peut s’empêcher de rire à l’idée de sa fin de semaine rocambolesque dans la contrée arctique. « Ils avaient perdu mes bagages », raconte la chanteuse, qui, sans ses bagages, n’avait que sa guitare et 15 dollars. Comme les services de télécommunications étaient rompus, il n’y avait aucun moyen pour elle d’avoir accès à son compte en banque. « C’était une fin de semaine sans bagages, vécue grâce à la générosité des étrangers! », souligne l’artiste qui en a profité pour jouer au bar le Mad Trapper et participer aux activités sociales de l’endroit. « J’avais hâte de revenir à Yellowknife pour une seule raison : raconter mon aventure! », ajoute-t-elle.  

Une chose est certaine, elle se souviendra longtemps de sa première visite à Inuvik!

 


Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages

Salle de rédaction de Yellowknife
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Administration
Direction | Maxence Jaillet
C.P. 456, Yellowknife, NT, X1A 2N4
T 867 766-5172
Publicité nationale
Lignes Agates Marketing | Anne Gaudet
C.P. 614, Oakville , ON, L6J 0A2
T 905-599-2561