Enseignement postsecondaire : Un bilan positif

30 novembre 2017
Karen Lajoie, nouvelle administratrice du Collège nordique francophone. (Crédit photo : Denis Lord)

Karen Lajoie, nouvelle administratrice du Collège nordique francophone. (Crédit photo : Denis Lord)

Le Collège nordique francophone offrira l’automne prochain deux nouveaux programmes.
 

C’est un conseil d’administration et une directrice générale fort optimistes qui se sont présentés à l’assemblée générale annuelle du Collège nordique francophone le 28 novembre dernier.


Difficile effectivement d’être morose lorsqu’on regarde le bilan de l’exercice, qui exceptionnellement, se terminait le 30 juin dernier. Le Collège a doublé le nombre de ses inscriptions, qui est passé à l’automne 2016 à 238. Les programmes les plus populaires ont été le français oral (68 inscriptions), le français langue seconde pour les Forces armées (41) et les ateliers de conversation (32).


On peut aussi apprendre l’espagnol et le tlicho au Collège, dans ce dernier cas, un second cours a été ajouté, qui met à l’honneur une pédagogie par projet axée sur des activités traditionnelles.


L’année a été positivement occupée, a rappelé le président du conseil d’administration, Jean-François Pitre, avec la rencontre de députés et de représentants du ministère de l’Éducation, avec le déménagement du Collège dans un espace deux fois plus grand, mais toujours dans le même édifice.


Côté gestion administrative, un manuel de politiques et de lignes de conduite a été mis en vigueur.

À venir
Le Collège nordique francophone a réalisé une étude afin de déterminer quels moyens employer pour répondre aux besoins du marché du travail. 386 personnes ont répondu au sondage lié à cette étude, 33 intervenants ont été interviewés. Notons ce qui suit parmi les recommandations qui ont émané de cette étude : une plus grande promotion des formations offertes, davantage de cours de français et de langues autochtones ainsi que le développement des créneaux professionnels et liés à la nordicité.


« Les 26 recommandations de cette étude et le document du gouvernement ténois Compétences pour réussir serviront dès la semaine prochaine à l’élaboration de notre plan stratégique 2018-2023 », précise la directrice générale du Collège, Josée Clermont. Un plan opérationnel pour les trois prochaines années est également sur la planche à dessin.
À l’automne 2018, le Collège nordique, en collaboration avec l’Université de l’Alberta, offrira des programmes en gestion touristique et en administration des affaires, conduisant à l’obtention d’un diplôme.


Marie-Ève Duperré et Lynn Hjartarson ont quitté le conseil d’administration ; lors de l’assemblée, l’avocate Karen Lajoie a été nommée, sans opposition, pour rejoindre France Benoit, Linda Bussey, Ken Landa et Jean-François Pitre.


 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.