Sur la glace : Séries Célestinatoires

Mon cher Stéphane, les Penguins ont perdu. Je pense fort à toi. J’aimerais que tu saches à quel point je me réjouis de me baigner dans le fleuve de ta déception.
Je dois admettre que sur le but de Chiasson, Murray n’était pas le seul à se demander comment est-ce que la rondelle a bien pu se frayer un chemin derrière lui. Mais cela ne change pas le résultat, les Capitals prenaient les devants tôt dans le match. D’ailleurs c’est toujours l’équipe sur laquelle je mise à qui ça arrive, il était donc temps que Pittsburgh goute son karma. Plus tard par contre, lorsque les oiseaux qui ne savent pas voler ont créé l’égalité, je me suis dit « Here we go again ».

Les deux équipes nous ont gardé en haleine jusqu’à la dernière seconde, et il aura fallu une prolongation pour permettre à Kuznetsov de marquer en échappée. La feinte d’Evgeni était magnifique de simplicité, en attirant le gardien de but vers la gauche, le forçant à s’ouvrir, lui donnant la chance de tirer entre les jambes. La célébration par contre, laisse un gout de vomi dans le fond de la gorge. Même si vous aimez les aigles, je suis certain que l’imitation de l’aigle par Kuznetsov figure au top de votre liste des célébrations les plus poches. Sur ce, Alex et les Capitals passent à la ronde suivante face au Lightning de Tampa Bay, en espérant que Holtby sera aussi solide que lors du dernier match. Mais comme ce sont deux équipes qui ne s’affrontent pas souvent, je prévois un festival offensif. Voyons voir si mes prédictions sont aussi mauvaises qu’à l’habitude.


Les choses vont bien. Le printemps arrive tôt, les Penguins perdent, les Bruins perdent… mais je ne peux pas ignorer qu’en fin de troisième période, à environ deux minutes de la fin, sur la chance de Patrice Bergeron, il y aurait dû y avoir une infraction signalée. Je ne suis pas d’avis que de placer son bâton entre les mains du joueur adverse devrait être matière à pénalité, mais c’est le choix de la ligue. Ce que je trouve difficile à supporter et ce que je reproche à la Ligue nationale de hockey par rapport aux autres disciplines professionnelles, c’est sa difficulté à faire preuve de constance d’un match à l’autre, d’une conférence à l’autre et au cours d’une saison. C’est le hockey des séries, je suis d’accord. Mon point, c’est qu’il serait bien de savoir à quoi s’attendre.


Peu importe le dénouement de ces séries éliminatoires, je me vois mal être déçu. Sauf si le Lightning gagne. J’ignore pourquoi, mais de toutes les équipes toujours dans la course, c’est celle dont je trouve le jeu le plus ennuyant. J’espère que les Caps ne feront d’eux que quatre bouchées. Dans l’association de l’Ouest, les Knights continuent de jouer avec détermination, arborant la mentalité d’une équipe qui n’a rien à perdre et tout à gagner tous les soirs. Avec l’aide du ciel et des trois barres rouges derrière lui, Marc-André Fleury prouve qu’il a encore ce qu’il faut pour être numéro un. Mangez ça les Penguins! Quand on y pense, la troupe de Vegas est composée de joueurs qui ont tous besoin de prouver leur valeur à nouveau. N’ayant rien à attendre l’un de l’autre au début de la saison, à l’exception de Neal et de Fleury, ils participent tous à leur façon au succès de l’équipe.


Maintenant, il reste à voir comment aboutira l’affrontement numéro sept entre les Jets et les Prédateurs. Pardonnez mon manque de patriotisme canadien lorsque vient le temps de parler de sport, mais je souhaite sincèrement que Pekka Rinne lève la coupe. Et P.K. aussi.

Bonne semaine!

Retrouvez ma chronique sonore
sur Radiotaiga.com


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.