Retour aux sources

Ça faisait longtemps que je n’avais pas entendu la neige craquer ainsi. À Montréal, c’est surtout de la glace qui se brise ou de la slush qui s’écrase sous mes pas. Durant 6 ans, j’ai un peu oublié que je n’étais pas une fille de la ville. J’ai pourtant grandi dans ma cabane en bois, en m’imaginant que j’étais une enfant perdue dans ma grande forêt, que je connais encore par cœur.


Un jour, c’est dans l’immense jungle de béton gris que je suis allée me perdre, dans les centaines de festivals, de spectacles, de restaurants aux milles couleurs et saveurs, entre mes amis de toujours et ceux des quatre coins de la planète. Puis, il y a un moment où les lumières de la ville brillent un peu moins quand on commence à s’oublier.


Au départ, ça faisait peur de mettre les pieds au 60e parallèle; surtout aux personnes autour de moi, je crois. J’ai quand même décidé de plonger dans 9 mois d’improbabilités et d’aller retrouver un morceau de moi. Et la nordicité m’a conquise. À Fort Smith, je suis les traces des bisons, des lagopèdes et les migrations des pélicans, je carbure aux grondements de la rivière et aux puissantes aurores boréales. C’est une communauté inspirante qui m’apprend à prendre mon temps et m’invite à vivre ses richesses culturelles. Bientôt, la neige croustillante fera place à la même slush qu’à Montréal, où je retournerai, mon sac de voyage rempli de moi, d’eux et des TNO.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages