Colonne du 19 mai 2017

Modernisation de l’Office national de l’énergie
Le ministre des Ressources naturelles du Canada, Jim Carr, a reçu 26 recommandations du comité d’experts chargés de l’examen de l’Office, le 15 mai. Le public a 30 jours, soit jusqu’au 14 juin, pour transmettre en ligne, au gouvernement du Canada, ses commentaires à propos de ce rapport (www.rncan.gc.ca/19668). L’examen porte sur les évaluations environnementales, la structure de gouvernance, le rôle et le mandat de l’Office, avec une attention particulière sur le renforcement de la participation citoyenne et autochtone aux examens réglementaires. L’objectif de la modernisation de l’Office est de mettre en place un nouveau système équitable et rigoureux, qui respecte les droits des peuples autochtones, est étayé par la science et protège l’environnement pour les générations à venir.


Appel aux bénévoles
L’Association franco-culturelle de Yellowknife prépare la fête de la St-Jean-Baptiste, le 24 juin, au site de Folk On The Rocks, lors de laquelle le groupe Les tireux d’roches offriront une performance. L’Association cherche actuellement des bénévoles pour la préparation des lieux, la sécurité, le bar, etc.


Fermeture du Studio JAMmed
Le studio JAMmed fermera ses portes à compter du 26 mai. Sur Facebook, Jessica A. McVicker, propriétaire du studio, explique qu’elle doit fermer le studio pour récupérer d’une blessure. Elle remercie toutes les personnes qui ont soutenues le studio et qui sont venues voir ses expositions et celles des artistes invités.


Future commissaire aux langues officielles du Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a proposé la candidature de Madeleine Meilleur comme commissaire aux langues officielles, le 15 mai. Ce mandat vise à assurer la pleine reconnaissance et l’utilisation du français et de l’anglais au Canada, ainsi que dans les institutions fédérales et autres organisations qui sont sujettes à la Loi sur les langues officielles. Diplômée en droit de l’Université d’Ottawa, Mme Meilleur a occupé le poste de ministre déléguée aux Affaires francophones de 2003 à 2016 en Ontario. En vertu de la Loi sur les langues officielles, cette proposition devra être approuvée par la Chambre des communes et par le Sénat. Le Comité permanent chargé des langues officielles aura 30 jours pour examiner la candidature proposée et faire rapport à la Chambre des communes, en vue du vote. Le gouvernement soumettra aussi la proposition à l’approbation du Sénat en y déposant une motion.


Lave-auto à la Coop de Yellowknife
Les participants des Jeux de la francophonie canadienne organisent un lave-auto pour amasser des fonds, le dimanche 21 mai de 10 h à 16 h, à l’épicerie Coop de Yellowknife.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.