Volleyball masculin : Un premier ulu pour les TNO

Taltson McQueen en pleine extension lors de la finale Junior. (Crédit photo : Denis Lord)

Taltson McQueen en pleine extension lors de la finale Junior. (Crédit photo : Denis Lord)

L’Alberta Nord invaincue en 45 sets.

 

Avant de remporter un ulu d’argent aux Jeux d’hiver de l’Arctique du Slave Sud, il y avait au moins 10 ans que l’équipe de volleyball masculine des TNO n’avait gagné une médaille. Son entraîneur, Darren Horn, croit que c’est plutôt vingt.
Sur Internet, les archives de l’organisation des JHA s’arrêtent à 2008, et celle-ci n’a pas confirmé de date précise au moment de mettre sous presse.

Quoi qu’il en soit, malgré ce retour sur le podium, Darren Horn est ressorti du tournoi avec des sentiments mitigés. Son équipe peu entraînée et expérimentée (deux joueurs seulement avaient déjà participé aux JHA) a généralement performé mieux que prévu, mais elle n’a pas donné son rendement optimal lors des matchs pour la médaille de bronze, contre le Yukon, et pour l’or, contre l’Alberta Nord, où elle a été blanchie.


« En général, analyse l’entraîneur, nous avons eu un bon esprit d’équipe, mais pas dans ce dernier match. L’émotion n’était pas au rendez-vous, comme contre le Yukon, où nous nous sommes laissés aller pendant les deux premiers sets. Je pense que mes joueurs se sont contentés d’une médaille. »


Darren Horn a tout de même rendu hommage à son ultime adversaire, l’Alberta Nord, « une équipe forte qui joue beaucoup en équipe ».

Domination absolue
L’équipe de volleyball masculine de l’Alberta a terminé son tournoi avec une fiche immaculée de 45 sets (7 matchs) consécutifs sans subir une seule défaite. Le set le plus serré a été le premier du premier match contre les Territoires du Nord-Ouest, le 21 mars, qui s’est terminé par le compte de 25 à 19.


Son entraîneur, Hugh Bartlett, a dirigé durant 41 ans des équipes aux niveaux collégial et international, et dans le privé. Il a lui-même sélectionné ses joueurs à Grande Prairie, Wabiska et Fort McMurray, « Je savais que ce serait une bonne équipe, dit-il, mais pas autant. Ils sont bons individuellement, mais leur force, c’est l’équipe. Ils se sont soudés comme groupe, ils ont laissé le “je” pour le “nous”. Et ils ont eu du plaisir. Leur performance a bénéficié de l’atmosphère amicale du tournoi. »


Hugh Bartlett ajoute que ses joueurs ont travaillé dur tant du côté physique que mental. « On leur a dit de croire en eux et de faire confiance à leurs coéquipiers. On leur a dit aussi de faire attention à l’excès de confiance. »


Même si ses joueurs étaient dominants, l’entraîneur leur a demandé de continuer à donner leur maximum, par respect pour leur adversaire. Une telle attitude constitue un exemple, croit-il.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages