Sur les pages : Un premier recueil de poèmes

Isidore Makaya lors du lancement de son premier recueil de poésie. (Crédit photo : Denis Lord)

Isidore Makaya lors du lancement de son premier recueil de poésie. (Crédit photo : Denis Lord)

 

Isidore Guy Makaya et Les éditions Présence francophone lancent leur premier livre.
 

Le mercredi 29 novembre, la Maison Laurent-Leroux a accueilli le lancement du recueil de poésie d’Isidore Makaya, Mémo de mes maux en mes mots. Organisé par l’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY), cet événement a rassemblé une quinzaine de passionnés de poésie et de langue française.


C’est au cœur d’un petit livre de 121 pages tiré à 100 exemplaires que la magie s’opère. L’auteur a su minutieusement tisser une œuvre à l’aide de différents écrits rédigés au cours de sa vie. On y retrouve des textes de 1989, de 1994, de 2006... 2014… qui ont été composés en France, au Congo, au Canada…


Pour arriver à ce résultat, Isidore Makaya a dû procéder à un important travail d’élagage au sein de ses multiples créations. « Ce recueil est un assemblage de textes tirés de mes tiroirs », a d’ailleurs déclaré l’auteur. Les textes ne sont pas classés en ordre chronologique, mais plutôt selon trois rubriques : le sens de l’être, le rêve social et l’introspection. C’est selon cet univers bien à lui que l’auteur nous fait voyager dans son monde créatif : « […] des fois ce ne sont pas des poèmes, mais des transcriptions de rêves, de vies parallèles, de pensées. » Plusieurs amis et membres de la communauté francophone se sont joints à l’aventure en offrant un soutien à la révision, la correction ou la mise en page de l’ouvrage.


Créés par Isidore Makaya lui-même, Les éditions Présence francophone est un projet visant à favoriser la publication d’ouvrages en français dans le Nord canadien. Mémo de mes maux en mes mots est la première publication. L’auteur invite maintenant la population de l’Ouest et du Nord canadien à faire de même et à oser Les éditions Présence francophone pour publier différentes créations littéraires au sein des territoires nordiques.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.