Sur les planches : Un nouveau succès

Les coups de coeur de la sixième édition d'Idole Allain St-Cyr: le maestro du drum pad, Kaylen Hamill (4e année) et le trio musical de Sema Jalil Aga, Léa Schwarz,
et Andréa Geraghty (toutes en 6e année), ainsi que Christine Levesque,  l'organisatrice de l'événement.  (Gracieuseté : CL)

Les coups de coeur de la sixième édition d'Idole Allain St-Cyr: le maestro du drum pad, Kaylen Hamill (4e année) et le trio musical de Sema Jalil Aga, Léa Schwarz, et Andréa Geraghty (toutes en 6e année), ainsi que Christine Levesque, l'organisatrice de l'événement. (Gracieuseté : CL)

La sixième itération du spectacle basé sur le concept de la célèbre émission-spectacle American Idol a eu lieu le vendredi 19 mai à l’école Allain St-Cyr.
 

Idole Allain St-Cyr est revenu pour une sixième fois, plus grand et plus fort, pour remporter un grand succès devant une salle comble le vendredi 19 mai.

La foule, composée des parents des participants, mais aussi des étudiants de l’école, allant de la prématernelle au secondaire, a eu droit au nombre record de participants et de numéros.

En d’autres mot, pour Christine Levesque, enseignante à l’école Allain St-Cyr et organisatrice de l’événement, c’est un autre succès retentissant pour son projet.

Derrière ce succès, par contre, se trouve un long mois de travail et de préparatifs : sélection des participants, auditions, répétitions – tout organisé par Mme Levesque. Au total, 26 participants ont pris part à 17 numéros. Les participants, allant de la maternelle jusqu’à la sixième année, ont préféré la danse comme véhicule d’expression cette année, mais nullement au détriment de la diversité des actes : chants et musique furent amplement représentés avec chanteurs, pianistes, violonistes et guitaristes se donnant sur la scène.

Ce ne serait pas Idole Allain St-Cyr sans le coup de cœur du public.

Cette année, deux coups de cœur ont émergé du vote populaire : Kaylen Hamill et sa prestation combinant musique et technologie, utilisant un drum pad pour ravir le public. Le deuxième coup de cœur a été le numéro du trio musical composé de Léa Schwarz comme chanteuse, de Sema Jagil Aga au piano et d’Andréa Geraghty au ukulélé, qui ont interprété la chanson « Le sens de la vie » de l’artiste française Tal.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.