Fièvre de caféine : Un Tim à Smith

Michel Labine avec Ted Nolan, ancien joueur et entraineur de la LNH 
lors de l'ouverture officielle du Tim Hortons. (Courtoisie ML)

Michel Labine avec Ted Nolan, ancien joueur et entraineur de la LNH lors de l'ouverture officielle du Tim Hortons. (Courtoisie ML)

Fort Smith a maintenant accès à un Tim Hortons. Le 1er établissement de la chaine hors Yellowknife est une initiative de la Première Nation de Salt River.

« J’étais très contente. Je ne le croyais pas en premier. Je pensais que c’était une mauvaise blague, jusqu’à ce que je reçoive une note par la poste », a commenté Christine Sivret, enseignante au primaire à Fort Smith et amatrice de café. « J’adore le café. Les élèves à l’école m’appelaient madame café », ajoute-t-elle.

Mme Sivret croit que l’ouverture du Tim Hortons pourrait avoir un impact sur l’achalandage normal du Rusty Rave, un café très populaire des environs. « Le café du Tim Hortons est très abordable pour les gens de la communauté. De plus, il y a beaucoup plus d’options pour la nourriture. Par contre, le Tim Hortons est un peu à l’extérieur de la ville, donc moins accessible pour ceux qui n’ont pas de voiture », affirme-t-elle. Mme Sivret continuera de fréquenter le Rusty Raven, où il y a à son avis, d’excellents lattés.

Des cadeaux appréciés
L’artiste Michel Labine, résident de Fort Smith, a produit une quinzaine de pièces de vitrail aux allures de raquettes et de tambours, pour les invités d’honneur présents à l’événement d’ouverture, le 8 janvier.

Créé à la demande de Frieda Martselos, Cheffe de la Première Nation de Salt River, Michel Labine a complété ses œuvres en trois semaines et a fait cadeau d’un tambour en vitrail au restaurant qui est exposé au dessus du comptoir. Pour l’artiste francophone, c’est une belle vitrine. Il confie que quelques personnes lui ont déjà exprimées qu’elles souhaiteraient d’autres commandes de son travail.

Selon Michel Labine, l’ajout de ce restaurant est une bonne chose pour Fort Smith. Il a ajouté que des résidents de Fort Chipewyan ainsi que de Hay River faisaient déjà le voyage pour venir déguster beignes et cafés.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages