Canada 150 : Tu célèbres quoi, aujourd'hui ?

06 juillet 2017
Pierre Lacroix (Crédit photo : Nicolas Servel)

Pierre Lacroix (Crédit photo : Nicolas Servel)

 « Je dois avouer être tiraillé. Je célèbre l’arrivée des Blancs en Amérique du Nord puis les Dénés qui étaient ici avant. On souligne la confédération du Canada, le 150e [anniversaire du Canada], mais j’apprécie énormément de voir que des anglophones, des francophones, des Dénés sont rassemblés ici dans la paix, alors c’est surtout ça que je souligne », Pierre Lacroix

« Aujourd’hui, je célèbre le Canada, et je suis fière d’être canadienne. Je viens d’un petit coin du Québec où c’est très peu célébré. C’est une chose à laquelle je goûte vraiment pour la deuxième fois, je vois les gens se réunir et beaucoup de choses se passer pour la fête du Canada, je trouve ça beau. J’ai longtemps célébré le fait d’être québécoise, mais je suis canadienne avant tout. En plus, ma très bonne amie Catherine Barlow a chanté le Ô Canada sur la scène du Somba K’e », Valérie Leclerc. 

« Je célèbre la fête du Canada. Habituellement, pour moi, c’est la journée des déménagements où je travaille à temps double. C’est en fait la première année que je célèbre la fête du Canada et je trouve ça vraiment intéressant de la voir, pour une fois, en dehors du Québec », Laurie Belhumeur.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.