Sous l’influence de la poutine

La poutine en dégustation au Sam's Monkey Tree Pub le 18 janvier (Crédit photo: Sandra Inniss)

La poutine en dégustation au Sam's Monkey Tree Pub le 18 janvier (Crédit photo: Sandra Inniss)

Un groupe de dégustatrices évalue les poutines de Yellowknife depuis 2015. Deux ans plus tard, le Poutine Club est arrivé à l’étape ultime : trancher parmi les 3 restaurants finalistes pour déterminer la meilleure pout’ de la capitale.

Coyote’s Bar & Grill, Hot Shots Pub & Grub et Sam’s Monkey Tree Pub sont dans la course. Le 18 janvier, le groupe s’est rendu au Monkey Tree pour opérer l’une des dernières dégustations. 

C’est lors de l’anniversaire d’Édith Martel que le Poutine Club voit le jour en janvier 2015, alors qu’elle déguste une poutine au bacon de canard au Thornton’s, un restaurant branché de Yellowknife.

« On était 5 ou 6 filles et on a décidé qu’on partirait un club de poutine, lors duquel on leur donnerait un score pour déterminer laquelle est la meilleure ».

Madame Martel a visité une quinzaine de restaurants dont le Dancing Moose Café, Latitude, The Cellar, Traders Grill, A&W, Twist, Woodyard Brewpub et le Golf Club.

Pour l’instant, le groupe comporte une douzaine de goûteuses, que des membres de la gent féminine, qui n'auraient toutefois vu aucun inconvénient à ce que le groupe ait été mixte.

Méthodologie gustative
À l'aide d'une grille d'évaluation, les poutines sont évaluées selon des critères spécifiques : la qualité du fromage, des frites et de la sauce, la combinaison des saveurs, la taille des portions, le temps d’attente, le service, la présentation, le rapport qualité-prix, l’ambiance du restaurant et sur « comment tu te sentais après ta dernière bouchée ? ».

Selon leur mérite, des points sont accordés aux «salades canadiennes» sur une possibilité de 100 ; de génial à terrible.
Pour l’évaluation de l’ultime Top 3, les critères relatifs à l’ambiance et au service ne seront pas tenus en considération afin de s’en tenir strictement à la poutine elle-même.

Pour l’instigatrice du club, le fromage est d’une importance fondamentale.

«Le fromage râpé c’est inacceptable. Ça ne s’appelle pas une poutine, mais plutôt un gratin de frites sauce [et pour] la qualité du fromage... c’est difficile d’avoir un 10 sur 10 à Yellowknife. »

Réactions d’un maitre poutinier
Kaven Paradis, originaire de la Beauce, est chef au Sam’s Monkey Tree Pub, où il travaille depuis cinq ans. Il se réjouit que sa poutine soit potentiellement désignée la meilleure en ville. 

« Je pense que le fromage c'est le critère numéro 1 [de la meilleure poutine]. Si tu n’as pas le bon fromage, ça ne fonctionnera pas », dévoile le chef en ajoutant que « si ça fait «scouic scouic» dans la bouche... c’est bon. [Rires] ».

Selon lui, comme il n’y a que trois ingrédients, il faut s’assurer qu’ils soient tous de bonne qualité.

La diversité des goûts du Poutine Club empêche de déterminer des prédictions sur l’identité du restaurant qui remportera le titre de la meilleure poutine yellowknifienne, à ce stade-ci.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages