Séries Célestinatoires

Finno Célestin.

Finno Célestin.

J’allais dire, portez attention à la position de Marc-André Fleury par rapport à son filet lorsqu’il défend un tir. Il est à environ un pied de son demi-cercle, de sorte à couper les angles. Étant un vieux de la vieille et un grand admirateur de Patrick Roy, j’aime donc le style de Fleury dans sa façon de défier les tirs. Le risque, c’est une passe et un tir sur réception, comme sur le but de Carlsson lors du match numéro un. Je choisirais Fleury malgré tout avant beaucoup d’autres pour surveiller le filet de mon équipe de rêve.


Ce que je me demande, c’est s’il y a beaucoup de fans du Canadien de Montréal qui grincent des dents lorsque d’anciens joueurs performent bien à l’étranger, et encore plus s’ils marquent des buts qui ont des impacts énormes sur un match de finale de la coupe Stanley. Je souligne ici encore le travail ardent de Lars Eller. Loin d’être le joueur le plus productif en saison régulière, il reste malgré tout un joueur offensif de talent qui crée des chances et qui contribue de façon positive à son équipe

. Les fans de hockey montréalais voient souvent un nouveau jeune joueur offensif de talent comme le fils de Dieu, descendu du ciel, pour nous sauver d’une autre année sans séries éliminatoires. Où je veux en venir c’est que les fans de Montréal sont souvent comme les adolescents d’aujourd’hui, qui désirent des résultats immédiats. Comme le hockey passe avant la politique à Montréal, les gens ont eu peu de patience avec Lars Eller, et on observe maintenant ce dont il est capable lors de matchs importants, comme son but égalisateur lors du match numéro deux en fin de première période.


Devante Smith-Pelly, lui aussi ex-Canadien de qui j’ai déjà parlé, continue de faire bien paraitre mes écrits. Son impact a été énorme dans le match numéro trois. Dans la séquence sur laquelle il marque, il garde tout d’abord la rondelle hors de sa zone défensive pour ensuite soutenir l’échec avant et finalement, compter le but d’assurance avec seulement quelques minutes à jouer. Clou dans le cercueil. Dans la séquence où il marque dans le match numéro quatre, il garde la rondelle dans la zone offensive, se dirige vers le filet et marque un retour de lancer. Il fallait que je parle encore des anciens Canadiens, je suis fier d’eux, car je regrettais leur départ.


Ovechkin continue de faire son boulot, en marquant un but d’impact ici et là, pendant que Kuznetsov continue de faire l’aigle à chaque célébration.


Si vous n’avez pas vu le geste de Brett Connolly avant le début du match numéro trois à Washington, il vous faut absolument vous rendre sur YouTube ou encore aller sur le compte Instagram de la ligue nationale. Le geste, qui définit à mon avis ce que c’est d’être un athlète modèle pour les jeunes amateurs sport, est tout simplement honorable. Connolly s’y est pris à trois fois, pour finalement parvenir à lancer une rondelle en destination des petites mains d’une des fans des Capitals, Keelan Moxley. Les deux fois précédentes, de plus grandes mains se sont interposées, et donc deux autres enfants sont repartis chez eux ce soir-là avec un objet qui ne leur était pas destiné. L’important, c’est qu’au bout de la ligne, Keelan a eu un moment qui, grâce à Brett Connolly, ne sera jamais oublié. Du moins je l’espère.


J’en profite pour vous mentionner qu’Instagram est un excellent outil pour avoir des mises à jour rapides sur ce qui se passe dans la ligue. Non seulement vous avez de courtes vidéos qui vous permettent de voir chaque but ou fait saillant du match, mais aussi justement des moments comme celui que j’ai décrit un peu plus haut et des nouvelles des joueurs et de leurs partisans. D’ailleurs, si vous en avez la chance, allez voir le compte de @barkandrefurry, ça risque de vous faire rire et c’est trop mignon.

Bonne semaine à tous !

Retrouvez ma chronique sonore
sur Radiotaiga.com


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages