Feux de forêt : Risque élevé aux alentours du Grand lac des Esclaves

Archives L'Aquilon

Archives L'Aquilon

Au cours de la fin de semaine du 24 juin, neuf nouveaux feux de forêt ont été déclarés dans tous les TNO.

Le nombre de feux répertoriés jusqu'à maintenant est passé à 39 ; le nombre d’hectares brulés à 3158, explique Richard Olsen, directeur des services d’incendie au Ministère de l’Environnement et des Ressources Naturelles. En regard aux années précédentes, la saison des feux de forêt est relativement calme jusqu’à maintenant, et ce, autant en termes de nombre de feux de forêt que de superficie brûlée.

Cela dit, les risques n’en sont pas moins absents. La région du Grand lac des Esclaves, au nord comme au sud, est parmi les plus à risque. En effet, le peu de précipitations reçues jusqu’à maintenant, joint aux forts vents et aux orages à prévoir, augmentera le risque au cours de la présente semaine.

Cet avertissement survient alors que trois feux ont été rapportés dans la région nord du Grand lac des Esclaves cette fin de semaine, tous attribuables à des causes humaines. L’un a d’ailleurs pris naissance sur une petite île du lac Frame, tout près de la ville de Yellowknife. Un autre est survenu sur l’île Horseshoe, à quelques kilomètres de Dettah et un autre au lac Pikerel. Les trois feux font l’objet d’une enquête.

Dans ces circonstances, les autorités recommandent aux citoyens de n’allumer aucun feu, à moins d’une absolue nécessité. Ils rappellent aussi à tous les citoyens que la vigilance et la prudence sont de mises lors de la saison des feux de forêt.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.