Communauté franco-ténoise : Retisser la toile ténoise

La Fédération franco-ténoise relance ses objectifs de communication et de dynamisme communautaire avec Andréanne Simard. (Crédit photo : Nicolas Servel)

La Fédération franco-ténoise relance ses objectifs de communication et de dynamisme communautaire avec Andréanne Simard. (Crédit photo : Nicolas Servel)

Depuis le début avril, une nouvelle ressource est venue agrandir l’équipe de la Fédération franco-ténoise, avec pour mandat d’augmenter la force de communication de l’organisme et de relever le niveau de collaboration avec toutes les communautés francophones des Territoires du Nord-Ouest.
 

Communication et collaboration, c’est un équilibre rêvé pour la nouvelle agente qui pourra mettre d’un côté, ses compétences et sa passion en matière de nouveaux médias aux services de la communication de la communauté franco-ténoise et de l’autre, sa capacité d’écoute et son expertise en gestion de projet afin d’encourager et de multiplier les partenariats entre les différents acteurs de la vitalité ténoise, partout dans le territoire.


Outre l’élaboration d’un nouveau plan de communication pour la FFT, qui vise à ramener l’organisme sur le devant de la scène et de préciser son offre de service pour mieux répondre aux besoins de ses membres, Andréanne Simard ira également visiter les communautés dans le cadre de la flamme franco-ténoise, à commencer par Fort Smith, au mois de juin. Au menu de cette première activité culturelle : un souper de homard.


« Ayant perdu les associations d’Inuvik et Fort Smith, par épuisement des bénévoles et par lourdeurs administratives, mon mandat est de favoriser le rayonnement et le développement des activités francophones dans les différentes communautés des TNO », explique la nouvelle agente. Elle dit vouloir concerter la population et comprendre ce qui a bien ou mal fonctionné dans le passé. « Je vais m’adapter aux communautés, et faire valoir que je vais faire la partie plate et eux ils s’amuseront en parlant en français », dit-elle en soulignant que le but ultime est de profiter des activités en français.


À 29 ans, Andréanne Simard, se dit « d’attaque » pour relever le défi. Forte de son expérience dans la communication et la gestion de projet, dans un environnement démographique similaire aux TNO, elle est arrivée à Yellowknife, à la fin du mois de février, pour occuper un poste de stagiaire à Jeunesse TNO. Elle a notamment assisté aux tâches de coordination pour les Jeux de la francophonie 2017, et à participer aux recherches de commandites et de financement.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.