L'allonge Radio Taïga : PARTNER

Josée Caron et Lucy Niles sont le noyau fondateur du groupe Partner, qui est un mélange sonique de rock de garage, de grunge, et d’éléments pop bien dosés. Leur album In Search of Lost Time (2017) est rempli de chansons accrocheuses et bien ficelées, tel que Play the Field, qui a récemment remporté le prix SOCAN de la chanson anglophone de l’année.

Lucy et Josée expriment qu’elles sont contentes de venir à Yellowknife pour plusieurs raisons : « En fait, je viens du Nord, je suis pas mal contente de pouvoir retourner dans le Nord. Je viens du Labrador. C’est techniquement au nord du 42e [parallèle], et non du 60e, donc ce n’est pas le “Nord” même si ce l’est quand même. J’ai hâte de voir ce que Yellowknife a à offrir, car je crois qu’il va y avoir de la luminosité toute la nuit, ce que nous n’avons pas vraiment là d’où je viens. On va aller à la pêche, et on va aussi pouvoir se tenir avec les jeunes queer, ce qui va être malade. » - Lucy. « Ouais, on fait un camp rock. » - Josée.
« C’est ma chose préférée. […] Je pense que c’est la chose qui me réjouit le plus, de pouvoir rencontrer tous ces jeunes. » - Lucy. Le camp de jour est une initiative du Yellowknife Rainbow Coalition, un organisme qui vient en aide et appuie les jeunes LGBTQ2 et leurs familles.

Comme le dit Lucy, la programmation de cette édition 2018 de Folk On The Rocks est solide : « Il y a beaucoup de bons bands qui vont y jouer ! The Highest Order vont y jouer, The Courtneys vont y jouer… Plein d’autres groupes géniaux vont y jouer ! »

Pour ce qui en est de leur présence au festival Folk On The Rocks, les deux chanteuses/guitaristes expliquent qu’elles seront considérablement occupées :
« On joue quelques fois, trois fois. Ouais, on joue une fois par jour. » - Josée
« On va probablement jouer des chansons qu’on n’a encore jamais jouées. Il va définitivement y avoir des surprises pour les gens qui nous ont déjà vues auparavant. » - Lucy


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.