Sciences de la Terre : Les satellites au secours de la Terre

20 février 2015
0 Commentaire(s)
Image satellite

Image satellite

La géomatique, une discipline en croissance grande vitesse
 

Sécurité, gestion des ressources et de l'environnement, formation : le Centre de géomatique de l'Arctique de l'Ouest, s'il reçoit l'approbation de l'Assemblée législative, serait d'une immense utilité selon Rick Wind.
Rick Wind est le directeur général des services informatiques partagés par les ministères de l’Administration des terres, de l’Environnement et des Ressources naturelles, ainsi que de l'Industrie, du Tourisme et de l’Investissement. « Aujourd'hui, dit-il, les possibilités de la télédétection sont tellement immenses que le plus grand défi du Centre sera d'identifier son objectif principal! »
Évidemment, dans un contexte de réchauffement climatique, les applications de la télédétection sont nombreuses. Au niveau national, explique Monsieur Wind, on a déjà manifesté de l'intérêt pour la cartographie des plaines inondables des Territoires du Nord-Ouest par le Centre. Il est également question d'analyse de l'impact de l'érosion côtière, de documentation de l'arrivée de nouvelles espèces végétales et animales, de changements de température saisonnière et bien d'autres choses. La télédétection peut aussi jouer un rôle dans la gestion des incendies et la découverte de ressources gazières, pétrolières et minérales.
Rick Wind fait néanmoins une synthèse de la mission du Centre de géomatique de l'Arctique de l'Ouest (GMAO). « Il s'agit d'abord, précise-t-il, de créer et soutenir le développement de programmes de télédétection et l'application des technologies de télédétection afin d'appuyer la prise de décisions, aux Territoires du Nord-Ouest, en matière de gestion des infrastructures et des ressources. » Le second objectif fondamental est de soutenir la recherche, particulièrement la recherche liée aux techniques nouvelles ou émergentes de télédétection. Enfin, le GMAO, en partenariat avec les collèges et le ministère de l'Éducation de la Culture et de la Formation, offrira de la formation sur le Système d'information géographique (SIG) et la télédétection. Ce sera une perspective de carrière pour les gens du Nord.

Programme et partenariat
Le GMAO, pour lequel Michal Miltenberger a demandé un budget de 694 000 $, pourrait être opérationnel dès avril prochain, avec assises à l'Institut de recherche Aurora d'Inuvik. Il profiterait de la station de réception de satellite locale, qui appartient au fédéral, mais est aussi utilisée par différentes agences spatiales, dont celles de la Suède, de la France et de l'Allemagne.
Le GMAO, affilié au Centre de géomatique des Territoires du Nord-Ouest, emploierait deux personnes la première année, trois la seconde. Comme la télémédecine et l'éducation, il profitera grandement de la mise en place du réseau de fibres optiques.

 

 


Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages