Tournoi Polar Pond 2017 : Le hockey féminin accessible et très prisé

Une équipe féminine lors de l'édition 2017 du tournoi Polar Pond de Hay River (Crédit photo : Marilyn Marshall)

Une équipe féminine lors de l'édition 2017 du tournoi Polar Pond de Hay River (Crédit photo : Marilyn Marshall)

À Hay River, il est presque impossible en tant que femme, de ne pas avoir été conviée ou incitée à joindre une équipe de hockey feminin, que ce soit pour une partie amicale, un tournoi ou une ligue.

Sophie Payeur et Isabelle Pineault-Chambers ont toutes deux eu la piqûre en arrivant. Celles qui n’avaient jamais joué au hockey avant d’arriver dans la communauté en sont désormais à plus d’un tournoi à leur actif. Isabelle, arrivée au mois d’août dernier, ne savait ni patiner ni jouer, mais s’est attaquée à son premier tournoi au début de l’hiver après seulement une semaine de pratique. « Je ne sais pas breaker, je ne sais pas reculer, mais on a vraiment eu du fun! », lance-t-elle, en riant.


« Comme première expérience [au Polar Pond Hockey], c’est sûr qu’il y avait beaucoup d’équipes plus fortes, mais elles se sont vraiment adaptées à notre calibre! », raconte Isabelle, qui en garde un souvenir très positif.


Pour Sophie, son amour du hockey approchera bientôt la décennie! « Je n’avais jamais joué au hockey avant d’arriver ici, mais j’avais déjà fait du patinage artistique alors j’étais déjà assez habile sur mes patins », explique-t-elle. Chaque année, elle a joué avec une équipe différente. Cette année, avec les Fauconnettes, elles ont joué cinq joutes et en ont remporté une. « On était vraiment une bonne gang de femmes ensemble! », conclut-elle avec le sourire.


Dominik P.Langford est à Hay River depuis 2012, elle a été plus tardive à se joindre à la frénésie du hockey féminin. « Mon chum m’a acheté des patins et un bâton de hockey, je n’avais comme pas le choix de commencer! », dit-elle en riant.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages