Instance démocratique : Le conseil en constante progression

21 septembre 2017
Frédérique Deschenes et Antoine Gagnon accueillent la nouvelle administratrice au CA du CDÉTNO, Andréanne Simard. (Crédit photo : Maxence Jaillet)

Frédérique Deschenes et Antoine Gagnon accueillent la nouvelle administratrice au CA du CDÉTNO, Andréanne Simard. (Crédit photo : Maxence Jaillet)

L’Assemblée générale annuelle du CDÉTNO a souligné le dynamisme de cet organisme francophone de développement économique.

Le CDÉTNO compte 43 membres, et plus du quart ont assisté à l’Assemblée générale annuelle du mardi 12 septembre. Le quorum atteint, Antoine Gagnon, le directeur du Conseil, explique aux membres et autres invités les faits marquants de l’exercice 2016-2017 : la 10e participation à la foire d’emploi Destination Canada à Paris et Bruxelle, la présentation de l’Étude de la chaîne de valeur du secteur minier des TNO à la conférence Objectif Nord à Montréal, la mise en place du Corridor patrimonial, culturel et touristique du RDÉE Canada, ou encore la première année d’activité du programme de Travailleur d’établissement dans les écoles ainsi que l’arrivée du Partenariat local en immigration à Yellowknife.


Avec une équipe changeante qui s’appuie sur des employés d’expérience, le directeur annonce également deux nouveaux projets: l’un ciblant les occasions d’affaires en partenariat avec les entreprises autochtones et l’autre, l’attraction de nouveaux résidents aux TNO. Ce dernier, qui se décline sur la plateforme Web initieYK.ca, informe les intéressés aux réalités de la vie à Yellowknife. « C’est de l’information avec opinion livrée à ceux qui veulent connaître la capitale ténoise, explique Antoine Gagnon. C’est pour aider les résidents potentiels à prendre une décision. »
En plénière à la fin de l’AGA, une question a été posée aux membres du conseil : quel est votre point de vue sur une potentielle prise d’opinion du CDÉTNO? Ce dossier, soulevé par un des membres, se veut consultatif et informatif quant à la façon dont le conseil pourrait sonder ses membres et émettre des opinions sur des questions d’intérêt.

Une nouvelle expertise
Au nom du conseil d’administration, et de son président Jean-François Pitre, le directeur général a souligné et remercié l’implication de Didier Bourgeois qui termine son mandat de deux ans à ce CA. L’élection pour remplir le poste aux côtés des autres administrateurs (Alain Chiasson, Frédéric Deschenes et Michel Boivin) a vu l’arrivée d’une jeune entrepreneure, Andréanne Simard. Fondatrice de Stratégie Nomad, elle est agente créative pour cette entreprise spécialisée en coaching et accompagnement, réseaux sociaux, Web et communication stratégique. « J’ai pour dire qu’il faut s’impliquer en dehors de ses fonctions professionnelles, et pour moi, l’entrepreneuriat est une passion. En siégeant à ce conseil, je vais sûrement beaucoup apprendre de l’expérience des autres administrateurs et ça va me donner une perspective du développement économique plus nationale, voire internationale. Je sens également que je vais être capable d’afficher mes couleurs », commente Andréanne Simard. Elle ajoute qu’elle croit à la collaboration, et que l’on peut créer des liens et rapprocher les membres du conseil : « Si dans un petit milieu, il est facile pour les entreprises de sentir l’effet de la compétition, je pense que la collaboration et le référencement peuvent nous rendre plus forts. »

Croissance économique
Frédérique Deschenes a présenté les états financiers du CDÉTNO au 31 mars 2017. Démontrant une « synergie » des produits par rapport aux dépenses, l’administrateur explique que le CDÉTNO dégage un surplus de 37 000 $ durant le dernier exercice. En entrevue, Frédérique Deschenes avance que ces résultats ne sont pas « significatifs », mais restent tout de même très bons. « Ce sont des gains ordinaires. Qu’un organisme à but non lucratif soit capable de s’autofinancer jusqu’à un certain point, c’est bien. Ces surplus accumulés peuvent être utilisés quand ça va moins bien, ou quand il est temps de grandir ou d’oser. »
Alors qu’il entame sa quatrième année à ce CA, l’administrateur approuve le travail de la direction générale. « C’est en constante amélioration, c’est de plus en plus professionnel. »


L’Aquilon est membre non votant du CDÉTNO.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.