La fiche santé à l'école : La schizophrénie

Expliquée par Luke Kotaska, élève de 7e année d’immersion française à l’École William McDonald School

Imagine un pays de 55 millions de personnes, un pays comme la Corée du Sud. Maintenant, imagine ce pays rempli de schizophrènes. Ça, c’est environ le nombre de schizophrènes dans le monde. La schizophrénie est une maladie cérébrale qui affecte la partie du cerveau qui distingue la différence entre la réalité et l’imagination. Elle affecte environ 1 % de la population du monde, soit approximativement 51 millions de personnes. Au Canada, il y a environ 280 000 personnes schizophréniques, ça, c’est environ 15 fois la population de Yellowknife. La schizophrénie est une maladie grave, alors dans ce texte, vous serez informé à propos de la schizophrénie.

Les causes de la schizophrénie
Les causes de la schizophrénie sont toujours inconnues des scientifiques. Une théorie populaire élaborée par les scientifiques est que la schizophrénie est une combinaison de problèmes génétiques. Une étude suédoise de 2015 démontre que fumer de la marihuana, aussi nommée le cannabis, ou prendre de la cocaïne augmente tes chances que ta progéniture souffre de schizophrénie. Même si la cause de la schizophrénie n’est pas complètement précise, prendre des drogues comme la cocaïne ou le cannabis aggrave les symptômes de la maladie.

Les symptômes
La schizophrénie est une maladie avec laquelle tu nais, mais les symptômes ne commencent pas immédiatement. Un schizophrène commence normalement à démontrer des symptômes de 20 à 45 ans. La schizophrénie se retrouve également chez les garçons et les filles, mais les symptômes arrivent habituellement plus tôt chez les garçons comparativement aux filles. La schizophrénie est une maladie qui a plusieurs symptômes. Les plus communs sont le délire et les hallucinations. Le délire comprend des croyances et pensées erronées. Les hallucinations consistent à voir, à entendre et à sentir des choses imaginaires. Ça comprend aussi entendre des voix.

Les traitements de la schizophrénie
Même avec aucune cure possible pour la schizophrénie, c’est encore possible de vivre une vie accomplie en utilisant des traitements et des médicaments. Il y a plus de 60 médicaments utilisés pour traiter la schizophrénie. Le plus commun et efficace est le seroquel oral. Le seroquel oral est un médicament populaire aussi utilisé pour traiter la mania et la dépression bipolaire. Le seroquel oral traite une grande partie des symptômes, par contre, il y a aussi des effets secondaires négatifs. Comme la constipation mineure, le mal de ventre et la fatigue. Un autre médicament commun est l’abilify oral. Comme le seroquel oral, l’abilify traite la plupart des symptômes, mais produit aussi des effets négatifs. L’abilify n’est pas aussi efficace que le seroquel et entraîne encore plus de symptômes négatifs.

Une maladie grave

La schizophrénie affecte environ 1 % de la population dans le monde, avec des symptômes comme les hallucinations et le délire. Les causes de la schizophrénie sont encore inconnues des scientifiques, mais ils travaillent encore fort pour les trouver. En conclusion, la schizophrénie est une maladie mentale grave qu’on doit accepter dans le monde, puisqu’environ 5 millions de personnes en souffrent.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.