Garderie Plein Soleil : La directrice démissionne

Monica Herrell et Rachelle Francoeur

Monica Herrell et Rachelle Francoeur

 La direction évoque des différends avec l'administration ; l'administration dit vouloir aller de l'avant.

 

Après moins de deux ans en poste, la directrice générale de la garderie Plein Soleil Rachelle Francoeur, a remis sa démission. Celle-ci sera effective à compter du 4 juillet prochain.


Comme motivation à son départ soudain, Mme Francoeur a prétexté des différends avec le conseil d’administration de la garderie, à qui elle reproche volontiers de faire de la micro-gestion dans certains cas, et de ne pas s’impliquer assez dans d’autres.


« Nous avons sûrement des torts, mais ils sont partagés, a rétorque la secrétaire du conseil d’administration de la garderie, Pascaline Gréau. Chacun a ses opinions. »


Mme Francoeur laisse en place des finances saines et une bonne équipe, selon l’analyse de Mme Gréau.
Le conseil md'administration assure qu'une nouvelle direction sera embauchée aussitôt que possible. « En attendant, la garderie est entre bonnes mains », affirme Mme Gréau, faisant référence à l’adjointe à la direction, Monica Herrell, qui assure l’intérim.


Le président par intérim du Conseil d’administration, Mathieu Gagnon, a signifié à l’Aquilon qu’il trouvait inutile d’entrer dans un débat stérile et qu’il préfère tourner la page.


Chantiers
Malgré ce départ précipité, plusieurs initiatives mises en place par Mme Francoeur demeurent en chantier. « L’ébauche du programme éducatif [ qui propose une orientation quant à la conception des interventions et aux apprentissages, NDLR] est presque complétée. Le comité Imagine pourra se pencher dessus sous peu dit Rachelle Francoeur. »
Il y a eu un appel d’offres pour mettre à jour les politiques et procédures, et les statuts et règlements. « Ils n’avaient pas été revus depuis 2015, observe la directrice sortante. Nous sommes dus pour ça, avec la professionnalisation du métier d’éducatrice. »


À l’automne, des ateliers de gouvernance devraient être offerts pour ceux et celles qui voudraient s’impliquer dans le conseil d’administration, et des trousses d’accueil pour les parents seront offertes.


Par ailleurs, Mme Francoeur a contacté le CDÉTNO pour qu’il collabore à la future planification stratégique de la garderie.
Quant aux travaux de rénovation de la garderie, dont le but est de maximiser l’utilisation de l’espace, ils sont remis à plus tard, étant donnés les travaux déjà en cours à l’école Allain-St-Cyr qui abrite la garderie francophone.


Mme Francoeur, qui demeurera aux TNO, se dit fière de son legs à la garderie.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.