Femmes et filles autochtones disparues et assassinées : L’enquête nationale officiellement lancée

    Crédit photo : Yaoqi Lai via Unsplash

Crédit photo : Yaoqi Lai via Unsplash

Le gouvernement canadien a annoncé le mandat ainsi que la nomination des cinq commissaires responsables de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées ce mercredi 3 août, au Musée canadien de l'histoire, à Gatineau.

 

Des cinq personnes nominées, on compte entre autres la commissaire en chef, l’honorable Marion Buller, première femme membre des Premières Nations à avoir été nommée juge en Colombie-Britannique et la commissaire Michèle Audette, ancienne présidente des femmes autochtones du Québec.

Dans le mandat de l'enquête, les commissaires sont tenus d'examiner les causes sous-jacentes qui contribuent à la violence faite aux femmes et aux filles autochtones. Ceux-ci ont également le devoir de répertorier les répercussions des politiques et des pratiques des institutions gouvernementales, telles que celles des forces policières et de l'aide à l'enfance. Il s'agit de comprendre pourquoi les taux de violence augmentent, et de formuler des recommandations à cet égard.

Parmi les recommandations, sont attendues : des mesures concrètes pour éliminer les causes systémiques de la violence et pour accroître la sécurité des femmes et des filles autochtones; des façons d'honorer et de commémorer les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées; un rapport provisoire pour l'automne 2017 et un rapport final à la fin de 2018.

« Trop de vies ont été touchées par cette horrible tragédie nationale », affirme Denise Stonefish, présidente du Conseil des femmes de l'Assemblée des Premières Nations et Grande chef adjoint de Association des Iroquois et des indiens unis. « Le fait que le gouvernement du Canada ait finalement accepté de lancer une enquête nationale constitue un jalon important. »

Le processus préalable à l'enquête est en cours depuis décembre dernier et comprenait 18 séances auprès des survivantes, familles, proches des victimes, organismes communautaires et plusieurs experts, en plus d'un sondage en ligne.

Le début des travaux par la Commission est prévu pour le 1er septembre 2016


Tous les commentaires (1)

Écrit par Anonyme, 10 août 2016, 18 h 13
Felicitations pour ton article qui est tres biens icrit...j'ai hate aux prochaines. G.P.P.
Laissez nous vos commentaires
Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages