Garderie Plein Soleil : Imaginer la petite enfance

La Garderie Plein Soleil élabore actuellement un nouveau programme éducatif axé sur la réalité nordique, sous le nom Imagine qui est prévu pour mars 2019.

« Dans les Territoires du Nord-Ouest, il n’y a pas de programme éducatif à l’enfance, il y a un cadre de référence, mais il n’y a pas de programme éducatif comme tel à appliquer ici », explique la directrice de la Garderie Plein Soleil, Rachelle Francoeur.

Ce nouveau programme permettra de réduire la disparité entre les éducateurs qui arrivent de différentes philosophies d’éducation, voire d’intervention, d’observation, de relation avec les parents et de gestion, comme l’indique la directrice.

Ce projet, pour lequel Patrimoine canadien a accordé du financement pour deux ans, se veut axé sur la réalité nordique et la diversité culturelle. Des enseignements autochtones, activités et chansons qui témoignent de la diversité qui existe au territoire seront mis de l’avant.

La consultante Caroline Lajoie-Jempson, qui sera chargée d’élaborer ce programme, a été la première directrice de la Garderie Plein Soleil.

Un comité sera formé pour déterminer les orientations du programme avec la consultante.

L’objectif visé est de mettre en œuvre le programme pour mars 2019. La directrice de la garderie espère voir ce programme utilisé dans la formation à la petite enfance au Collège Aurora, et plus tard, dans un programme du gouvernement territorial. Elle exprime l’importance pour les familles de se sentir bienvenue dans leur héritage culturel, qui fait partie de l’éducation de l’enfant.

Projets de rénovation
Le 12 juin dernier, Mme Francoeur a rencontré le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest pour aborder la question de la rénovation de la garderie, qui reçoit maintenant plus de poupons depuis le transfert de la prématernelle à l’école Allain St-Cyr.

La directrice raconte que l’aménagement actuel n’est pas optimal et que plusieurs espaces sont perdus.
« On pourrait offrir plus de places en la réaménageant », explique Mme Francoeur.

Pour l’instant la garderie est à pleine capacité avec 38 enfants, mais la directrice vise un réaménagement de l’espace qui permettrait d’accueillir un total de 50 enfants.

« Des places en garderie, c’est toujours problématique […], c’est problématique dans le sens où notre liste d’attente ne fait que s’allonger. »

À son avis, chaque famille francophone qui n’accède pas à la garderie est potentiellement une famille de perdue pour la francophonie.

L’idée d’une relocalisation n’est pas une option pour le moment. « On a réfléchi à plusieurs choses et bien entendu, de rester en dessous de l’école, ça demeure intéressant de par son service de garde scolaire », déclare la directrice. Le service de garde pour l’école Allain St-Cyr est actuellement offert par la Garderie Plein Soleil lors des journées pédagogiques, des semaines de relâche et des camps de jour.

Le gouvernement territorial entreprendra des consultations pour déterminer les besoins et concevoir un plan de rénovations conforme aux lois et règlements régissant les centres de la petite enfance.

L’échéance visée pour le dépôt de la demande devant Patrimoine canadien est février 2018. La directrice aimerait commencer ces rénovations à l’été 2018.

Construction à Allain St-Cyr
Les rénovations ont commencé à l’école Allain St-Cyr, alors que la Garderie Plein Soleil offre ses services pendant l’été.

« Il y aura du bruit, de la poussière », de dire la directrice. Ce sont des contraintes temporaires en plus pour la garderie, qui néanmoins entraîneront des impacts positifs, selon Mme Francoeur.

La nouvelle infrastructure aura, à son avis, « un bon impact pour le service de garde scolaire. Dans la rotonde, on va avoir un espace de rangement. Pour l’instant, c’est le rangement du prof d’éducation physique […]. On va avoir enfin un gymnase, même pour nous, c’est un grand impact de pouvoir aller dégourdir les pattes des enfants pendant l’hiver. On va se sentir moins pris dans la garderie ».


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.