Promouvoir l'art et l'artisanat : Festival of the Midnight Sun

16 juillet 1999
0 Commentaire(s)
Plusieurs centaines de personnes ont pu s'adonner à leur art favori lors du fameux festival.

Kora Smith n'est pas la personne typique pour coordonner un festival. Âgée seulement de 22 ans, elle attend une réponse de l'Université de Dalhousie afin d'étudier en sciences. De plus, elle a travaillé comme esthéticienne.

Toutefois, elle affirme apprécier l'art et c'est pourquoi elle est devenue coordonnatrice pour la huitième édition du Festival of the Midnight Sun à Yellowknife. « L'année dernière j'étais volontaire », a déclaré la jeune demoiselle lorsqu'on lui a demandé le secret de son ascension.

Le mandat du festival consiste à promouvoir les arts visuels et d'interprétation de toutes les cultures. De plus, des ateliers et des événements sont organisés pour éduquer les personnes ayant un intérêt pour les arts.

Cette année, plus de 60 volontaires ont travaillé au festival. Entre 25 et 30 artistes ont également donné des ateliers.

Le festival attire également des personnes provenant de l'extérieur de la ville. Maurine Noble, une résidente de Seattle, est venue à Yellowknife donner un atelier de matelassage. Après avoir visité la ville pour la première fois, elle a remarqué qu'elle a une vocation artistique.

« J'ai été impressionnée par l'artisanat et la poterie dans cette région », a-t-elle affirmée. Maurine Noble a publié trois livres sur le matelassage.

L'événement le plus populaire cette année a été la journée d'art dans le parc. Environ 300 personnes ont participé aux ateliers de peinture et de bricolage sur le bord du lac Frame. Une artiste volontaire, a montré aux enfants comment fabriquer des chapeaux avec du papier.

« Le secret d'un bon chapeau est une combinaison de colle et d'éponge », a-t-elle expliqué. « Ça paraît plus réel. » Des morceaux d'éponge mauve ornaient son couvre-chef.

Deux secondes après l'entrevue, un bambin est venu lui demander comment décorer l'autre côté de son chapeau. Elle n'avait pas terminé sa tâche.

Une autre activité qui a captivé l'imagination de plusieurs citoyens a été la construction de châteaux de sable. Cependant, une équipe a préféré montrer son originalité et créer un monstre. Le thème de l'activité était le millénaire.

« Il est censé représenter la peur du nouveau millénaire », a déclaré Krista Wueri, une des artistes. Elle a regardé le profil de la créature sur le sol et son sourire fabriqué avec des roches trouvées sur le rivage du lac Frame. « C'est dommage qu'il ne puisse pas rester debout. »

De nouvelles activités, pour la plupart originales, ont également fait surface cette année. La peinture avec les pattes de chien a certainement fait figure de proue.

« Pour deux dollars, les gens mettent de la peinture sur les pattes de leur chien et ils marchent ensuite sur des feuilles de papier. Nous fournissons le savon pour nettoyer les chiens », a expliqué Kora Smith.

Les activités du festival se termineront le 16 juillet. Plus d'une vingtaine d'activités et ateliers ont eu lieu.