Jeunesse franco-ténoise : Début des travaux pour le Comité jeunesse franco-ténois

15 décembre 2016
Le comité jeunesse franco-ténois lors de leur seconde rencontre à Yellowknife. (Crédit photo : Sandra Inniss)

Le comité jeunesse franco-ténois lors de leur seconde rencontre à Yellowknife. (Crédit photo : Sandra Inniss)

En réunion le 12 décembre dernier, le Comité jeunesse franco-ténois (le CJFT), fraichement composé de huit jeunes, s’est réuni à la salle de réunion de la Maison bleue pour recevoir quelques annonces, dont l’une concernant la mise en place imminente d’un projet d’innovation sociale.

 
Constitué de Isabelle Boucher (secrétaire), Claudie Bouffard, Kiera Boulanger-Rowe (représentante FJCF), Mackenzie Marriott, Lyndsay Matesic (trésorière), Amélie Schwarz, Anusha Sivakumar (vice-présidente) et Sonali Sivakumar (présidente), le CJFT est actif depuis novembre 2016.


La présidente du CJFT, Sonali Sivakumar, 15 ans, a hâte de s'impliquer auprès de la communauté. Élève en immersion française à Sir John Franklin, Sonali s’implique également au conseil étudiant de son école secondaire et est représentante de la commission scolaire YK1 pour Canadian Parents for French.


« J’aime beaucoup aider les autres et organiser des activités pour inclure le français à Yellowknife », expose-t-elle, en mentionnant que c’est un peu plus difficile pour certains de parler en français quand les parents ne parlent pas la langue à la maison.


« Il y a beaucoup d’élèves qui veulent le pratiquer, mais qui n’ont pas quelqu’un avec qui le pratiquer [après l’école] ».

Hiver chargé
Jeunesse TNO étudie actuellement diverses possibilités pour un projet d’innovation sociale auquel le CJFT sera appelé à s’impliquer. Alexandre Assabgui, coordonnateur de Jeunesse TNO, discutera avec la Fédération de la jeunesse canadienne-français, le 16 décembre, afin de déterminer les bases de ce projet pour 2017. L’organisme a préféré ne pas en dévoiler davantage pour le moment.


Le retour des Fêtes sera occupé pour le CJFT. Autre mandat pour le Comité dans les prochains mois : organiser des activités dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, qui se tiendront en mars 2017. Les membres du Comité sont amenés à réfléchir à un concept qui sort de l’ordinaire. Enfin, une délégation franco-ténoise sera à Calgary du 16 au 19 février 2017 pour le Forum jeunesse pancanadien, un événement qui rassemble plus de 100 jeunes francophones pour discuter d’enjeux qui les préoccupent.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages