Assemblée générale : De l’élan pour les stations communautaires

(Gracieuseté : ARC du Canada)

(Gracieuseté : ARC du Canada)

Les radios communautaires francophones étaient réunies à Ottawa du 1er au 4 juin 2017 pour participer à l’assemblée générale annuelle de l’Alliance des radios communautaires (ARC) du Canada, l’organisme porte-parole national.

L’organisation en a profité pour se doter d’une nouvelle structure organisationnelle qui la rapprochera de ses membres à l’échelle locale. L’ARC du Canada a aussi adopté un plan d’action triennal pour les années 2017 à 2020. Deux grands axes ont été visés, soit les services aux membres et la performance organisationnelle, afin de donner un nouvel élan aux stations radiophoniques, aider à aborder le virage numérique et surmonter leurs défis communs : le manque de financement et la rétention de la main-d’œuvre.

Michel Vézina, le président de l’Alliance des radios communautaires de l’Ouest et des Territoires (ARCOT), s’il reconnaît que ces défis sont particulièrement grands pour ses huit radios membres, a tout de même félicité leur capacité à travailler ensemble à travers le projet Cap Ouest, notamment, qui a impliqué quatre radios dans la production et le partage d’émissions originales au cours de l’année 2016-2017. L’ARCOT a également montré ses capacités en production radiophonique en soutenant le projet de six émissions anthologiques de Ronald Tremblay et Josée Thibeault, La Chanson se lève à l’Ouest.

Les 28 stations de radios communautaires, dont une en cours d’implantation à Edmonton, étaient toutes représentées et ont tiré profit de l’assemblée générale pour renforcer leurs liens et participer à des ateliers de formation sur la gouvernance, les nouveaux médias et réseaux sociaux, ou encore, l’élaboration de partenariats avec de nouveaux annonceurs.

Soirée de gala
Certains acteurs des radios communautaires ont également été récompensés pour leurs productions sonores lors d’une soirée de gala, durant laquelle le président de l’ARC du Canada, M. Paul Demers, a salué le travail accompli par les membres, les employés et le conseil d’administration. La Radio CFJU à Saint-Quentin au Nouveau-Brunswick, a remporté le prix de meilleure autopromotion de l’année. Maxime Pronovost de radio CFRH à Penetanguishene en Ontario a gagné le prix de communicateur de l’année. La radio CIMS de Balmoral au Nouveau-Brunswick a mérité le prix de meilleur blooper de l’année, et CFAI FM à Edmundston est reparti avec le titre de meilleur message publicitaire de l’année. 

 

Nicolas Servel est le directeur de la programmation de Radio Taïga à Yellowknife.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.