Fort Smith : Coudre... des cœurs!

09 février 2017
Des coeurs à partager! (Martine Bouchard)

Des coeurs à partager! (Martine Bouchard)

Marie-Christine Aubrey était de passage dans la classe d’immersion française des 4e, 5e et 6e années de l’école Joseph Burr Tyrrell.

Les élèves ont eu droit à des cours d’initiation à la couture sur le thème de la St-Valentin, à raison de 90 minutes par semaine, pour trois séances.

« Les élèves ont appris à coudre un motif de cœur sur un canevas de jeans recyclé pour confectionner un petit porte-clés. Par la suite, ils ont fabriqué un petit porte-aiguilles en cœur et l’ont décoré d’un bouton. Le 14 février, ils iront offrir l’une de leurs créations ainsi qu’une petite carte à une personne âgée de la résidence Northern Light de Fort Smith » a expliqué l’enseignante, Martine Bouchard.

« Nous croyons que ces projets intègrent bien les arts, la valorisation de soi, le développement de la motricité fine et d’habiletés personnelles. De plus, nous avons suggéré une dimension de partage, puisque les enfants offriront l’une de leurs réalisations à un aîné », a-t-elle ajouté.

La deuxième confection sera offerte aux parents à l’occasion de la St-Valentin.

L’artiste de Fort Smith, Marie-Christine Aubrey, est bien connue pour ses exceptionnelles courtepointes. « C’est un plaisir de l’accueillir en classe et de lui permettre de partager la technique de son art aux jeunes. Je fais appel aux personnes qui aimeraient transmettre aux élèves des talents particuliers, aussi aux conteurs d’histoires ou aux pêcheurs, trappeurs ou chasseurs qui aimeraient nous faire connaître des traditions ou techniques différentes de celles pratiquées en classe habituellement », a fait part Martine Bouchard.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Changer de ville
Sondage
L'Aquilone, 5 publications au féminin! Comment avez-vous réagi au changement de nom de L'Aquilon durant le mois de mars?

Voir tous les résultats des sondages