Balayage pour Hay River!

Brooklyn Boudreau, Cordell Gagnier, Daniel Da Rosa, Tommy Murphy, Kayleigh Hunter. 1er rang : Fiona Huang, Alexandra Buhler, Celina Carman, Georgia Monique Bouchard Dawson, Alexa Thomson. 
Gardien : Myles Boyer. (Crédit photo : Finno Celestin)

Brooklyn Boudreau, Cordell Gagnier, Daniel Da Rosa, Tommy Murphy, Kayleigh Hunter. 1er rang : Fiona Huang, Alexandra Buhler, Celina Carman, Georgia Monique Bouchard Dawson, Alexa Thomson. Gardien : Myles Boyer. (Crédit photo : Finno Celestin)

Trois équipes ont quitté Hay River pour le tournoi de soccer Rock-Around The Clock du 12 au 14 mai dernier à Grande Prairie.

Ces équipes qui représentaient notre collectivité étaient les Hay River Elks, ainsi que les équipes de l’école Boréale, moins de 14 ans et moins de 19 ans. L’équipe des Elks combinait des jeunes de cinquième et de sixième année des écoles Boréale et Princess Alexandra, l’équipe U14 de l’école Boréale accueillait un jeune de l’école Princess Alexandra et deux de l’école Alain Saint-Cyr à Yellowknife, et l’équipe U19 a joint ses forces avec quatre jeunes de l’école secondaire Diamond Jenness et deux élèves de l’école secondaire Deninu.

À sa première présence à ce tournoi, l’entraîneur Elks, Joel Hubert, a mené à bien sa troupe, si bien que cette dernière a remporté tous ses affrontements, dont la finale, par une large marge et de façon dominante.

L’équipe U14 a remporté ses deux premiers matchs avec grâce et contrôle du jeu. Ils ont perdu le troisième par un compte de 7 à 2. Faisant face à la même équipe le lendemain en finale, les jeunes joueurs ont écouté les conseils de Kim Ivanko, qui tenait les rênes derrière le banc. Ceux-ci ont fait preuve de calme et ne se sont pas laissé emporter par l’intimidation adverse en deuxième demie. Les témoins vous le diront : c’était tout un match. Pour chaque but marqué par la troupe Boréale, l’équipe adverse nivelait la marque. Jusqu’à ce que Cole Clinton, à deux minutes de la fin, propulse un lancer franc à travers la défensive avec un tir courbé. Tous ont mis leur cœur sur le terrain durant ces dernières 120 secondes. « Les deux minutes les plus intenses de ma vie », mentionne Sacha Corminboeuf, qui a été une pièce maîtresse tout au long du tournoi et qui, dans ces dernières secondes, a bloqué un tir qui aurait sans équivoque créé l’égalité. Sans mentionner les sacrifices d’Allan Gostick, l’addition de Declan Munro (qui courait dans un marathon la veille) et les nombreux arrêts de Shanelle Moore. Il n’y aurait pas assez de place pour mentionner les exploits de chacun face à l’adversaire local, d’Edmonton, plus précisément. L’entraîneuse, Kim Ivanko, dit qu’elle n’aurait pas pu avoir un plus beau cadeau pour la fête des Mères. Des sourires du plaisir et trois médailles d’or!
Les plus vieux ont eux aussi fait face à la seule équipe qui leur a imposé un revers. L’équipe de Betchoko, composée entièrement de garçons, n’avait aucune intention de ménager l’équipe de Boréale composée de quatre garçons et de neuf filles. Dans les premières minutes de jeu, un de ses joueurs s’est vu décerner un carton jaune non seulement pour rudesse, mais aussi pour avoir ri, après avoir constaté que Daniel Da Rosa était au sol gémissant de douleur. Blessé au genou, Da Rosa a fait une autre présence durant laquelle son inconfort était visible, il n’est pas revenu par la suite. « Je suis fière de nous, explique Georgia Monique Bouchard Dawson, car nous avons tous monté notre jeu d’un cran et nous les avons battus sans notre meilleur joueur. »

Une fin de semaine mémorable pour ces jeunes de Hay River. Ceux-ci scandaient « Hay River sweep! » (Balayage pour Hay River!), une fois que l’équipe U19 a elle aussi remporté l’or. Les jeunes pavent la voie, en nous montrant que ni la couleur, ni le sexe, ni la langue ne pourra les diviser. L’union fait la force.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.