Sur scène : BAM! manipule Saint-Saëns

02 février 2017

Dans sa plus récente création, le collectif de happenings artistiques BAM! se colletaille à l’œuvre du compositeur français Camillle Saint-Saëns.

Depuis presque une dizaine d’années, le collectif multiforme BAM! (pour Borderless Art Movement) marie arts visuels et arts de la scène. Après Pierre et le Loup et la légende inuïte de Sedna, ce sont maintenant deux pièces du pianiste post-romantique Camille Saint-Saëns qui inspirent la troupe.

« Nous avons établi un partenariat avec la troupe de marionnettistes Kestrel pour monter [la suite musicale] le Carnaval des animaux », explique la pianiste Jo Pamplin, la soliste du spectacle.

Le Carnaval se décline en 14 courtes pièces portant chacune sur un animal, et donc autant de tableaux de marionnettes. Pour rester dans l’esprit ténois de BAM, on a tout de même pris certaines libertés artistiques avec les thèmes de Saint-Saëns.

« Ce que les gens de Kestrel ont fait, c’est d’écouter la musique et de trouver une interprétation nordique des personnages de Saint-Saëns. Par exemple, au lieu d’avoir une marche des lions, ce sera une marche des ours polaires. »

Le spectacle comprend en outre des lectures de poésie interprétée par l’acteur Jeremy Finlay. Ces poèmes écrits dans les années 1950 pour accompagner l’œuvre de Saint-Saëns ont, eux aussi, été nordicisés.

La première partie du récital sera Danse Macabre, sans doute l’une des pièces les plus connues de Saint-Saëns. Pour cette pièce, BAM! propose une mise en scène plus près de ce à quoi le collectif nous avait habitué, soit de la peinture en direct sur scène.

« C’est quand même un peu différent de ce qu’on a fait dans le passé. Le type de peinture que font [les artistes peintres Jen Walden, Rae Braden et Sheila Anderson], c’est de la peinture sur soie, détaille Jo Pamplin. Les peintres seront à l’arrière des écrans et les images émergeront de derrière. »

La musique sera interprétée par un orchestre de 25 musiciens sous la direction de Bill Gilday.

Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns, interprété par BAM! est présenté les 3 et 4 février au NACC, à 19h30.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.