Sur les ondes : Aux origines de la musique XXI


Le noyau fort de la musique classique occidentale est son développement textuel qui a commencé dans des écrits de l’Antiquité Mésopotamienne, égyptienne, phénicienne et grecques.

Des sociétés dans lesquels les notes musicales sont représentées par des lettres sur lesquels se superposent des symboles diacritiques. La première partie de la période médiévale voit le développement des neumes, signes qui qualifient les intensités et les rythmes des notes musicales.


C’est Guido d’Aderzo qui place ces neumes sur la portée à quatre lignes qu’il invente vers 1030, et désigne les six notes que Boethius avait nommé A,B,C,D,E, et F, au VIe siècle par Ut, Re, Mi, Fa, Sol et La. La musique écrite jusqu'à l’invention de la portée de Guido d’Arezzo représente des chants monodiques (une seule mélodie).

Cette musique savante, depuis la chute de l’Empire romain d'occident, se développe dans les monastères catholiques où les principaux genres musicaux sont des hymnes et des chants grégoriens chantés sous la forme de plain-chant.
Le chant polyphonique commence son enregistrement textuel avec l’organum, forme musicale qui est composée par deux voix, la première voix nommée principalis chante une mélodie grégorienne et la deuxième voix (sorte de chorale) appelée organa, chante l’accompagnement. L’organum donne naissance dans le Royaume Franc au déchant et en Angleterre au gymel.

Des formes musicales dans lesquelles la voix principale, le ténor, chante dans le niveau plus grave une mélodie grégorienne, et deux autres voix d’accompagnement chantent dans un niveau plus haut. A cette forme musicale s’ajoute le conduit, dans lequel toutes les voix chantent la même mélodie dans le même rythme.


Le motet est la forme musicale polyphonique qui résulte des travaux de Léonin et Pérotin à la faculté de musique de l’Université de Paris lorsqu’au XIIe siècle, elle se trouve attachée à la cathédrale Notre Dame. Dans cette nouvelle forme de chant polyphonique le ténor chante une mélodie grégorienne et en contrepoint deux ou trois voix appelées duplum et triplum chantent des accompagnements composés par des mélodies et lettres diffèrent de celle chantée par le ténor. Le motet transcende ainsi les murs ecclésiastiques catholiques pour rejoindre des chants populaires et seigneuriaux transmis par des ménestrels, troubadours.

L'auteur anime Trésor de la musique classique,
le dimanche et le mercredi à 21 h sur les ondes de Radio Taïga.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages