Réseau TNO Santé : 15 ans!

15 février 2018
Roxanne Valade et Suzette Montreuil lors du dévoilement du nouveau logo du Réseau TNO Santé. (Crédit photo : Denis Lord)

Roxanne Valade et Suzette Montreuil lors du dévoilement du nouveau logo du Réseau TNO Santé. (Crédit photo : Denis Lord)

Le Réseau TNO Santé a célébré ses 15 and d’existence du 5 au 9 février par une série d’activités qui ont attiré une centaine de personnes, selon les organisateurs.


Les célébrations ont culminé lors d’un cocktail dinatoire au Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles, le 8 février, alors qu’a été dévoilé le nouveau logo de l’organisme, qui amalgame le flocon, symbole de la francophonie ténoise, et le soleil, icône de vitalité et de santé.


Lors de son discours inaugural, empreint d’émotions, Roxanne Valade, une des fondatrices de l’organisme, a rappelé qu’il a été créé à l’époque de la bataille pour la survie de l’hôpital Montfort, le seul à offrir une formation universitaire de langue française en Ontario, et du Plan Dion — plan de relance de la dualité linguistique.


L’approche a changé, a souligné Mme Valade. On parlait jadis des droits selon les langues officielles, de services équitables à ceux de la majorité, on parle aujourd’hui de sécurité des soins. Ce qui n’a pas changé, a-t-elle dit, rappelant les lacunes actuelles dans les services de santé en français dans l’Est ontarien, c’est l’importance d’exprimer les besoins.


« C’est à vous de faire entendre votre voix! », a dit Mme Valade. La psychologue s’est souvenue de son père affirmant « quand je suis malade, je ne suis plus bilingue ».


Roxanne Valade a honoré tous ceux et celles qui ont contribué à la naissance et la continuité du Réseau TNO Santé, dont ses premier président et coordonnateur, André Légaré et Yves Plourde; elle a souligné le travail exceptionnel de l’actuelle coordonnatrice, Audrey Fournier.


La présidente du comité de coordination du Réseau TNO Santé, Suzanne Montreuil, a mis en relief le rôle clé et l’engagement continu de Roxanne Valade dans le Réseau : « Elle n’a jamais lâché! »

Méditation
Invité par le Réseau TNO Santé, le doctorant en psychologie à l’Université du Québec à Montréal Brent Beresford a donné un atelier sur la gestion de stress selon la méthode pleine conscience, qui offre certains liens avec le bouddhisme, et qui revêt un caractère « sacré mais pas religieux ».


Axé sur la méditation, l’atelier suggère aux individus de se conscientiser à ce qui leur cause problème au travail ou dans leur vie personnelle, et à leur manière de réagir à ce problème.


« Ça aide les gens à s’outiller, explique Bret Beresford, ça permet aux outils qu’ils ont déjà d’émerger. Ça les aide à prendre une distance avec leurs automatismes, à poser des gestes qui sont plus en cohérence avec ce qui a du sens pour eux. »

Vers le futur
La Société Santé en français a déposé la semaine dernière une demande de financement auprès de Santé Canada pour assurer le financement des 16 réseaux, dont Réseau TNO Santé, qui prépare actuellement son plan quinquennal 2018-2023.


Le transfert de la promotion de la santé à l’Agence de la santé publique du Canada pourrait modifier le rapport du Réseau TNO Santé à la communauté.


Par ailleurs, Agrément Canada mène actuellement un sondage afin de mettre au point une reconnaissance des établissements de santé selon des normes de communication dans les deux langues officielles. Cette reconnaissance, note la coordonnatrice Audrey Fournier, pourrait conduire à une amélioration des services en français aux TNO.

 

 

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.

Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages